Madeleine Vionnet

Pour faire bonne mesure avec l’exposition de bijoux art déco, la reine mère et moi sommes allées voir la rétrospective Madeleine Vionnet ce matin, toujours au musée des Arts Décoratifs.

Madeleine Vionnet créa sa propre griffe en 1912, et connut un succès ininterrompu jusqu’en 1939, date de la fermeture de sa maison. Son oeuvre se caractérise par travail précis des tissus par la coupe (toujours en biais), le drapé, mais aussi par une style d’une grande simplicité et d’une grande fluidité. Emblématiques de cette période “années folles”, ses tenues semblent rendre sa liberté à la femme, notamment en l’affranchissant du corset.

Ce qui frappe en voyant ces modèles, outre leur beauté, c’est leur grande modernité. Tous les modèles seraient “portables” aujourd’hui, ils ne sembleraient ni incongrus ni dépassés. Qu’il s’agisse des merveilleuses robes du soir ou des costumes de jour, on ne serait pas surpris de les voir sur les épaules d’une “fashionista”.

Cette exposition offre aussi la possibilité de constater l’évolution de la silhouette et des goûts sur une période de 25 ans. Alors que les premiers modèles semblent un peu empruntés, nous paraissent “enrobés”, on constate que les mannequins s’ “allongent”, que leur taille s’affine, sans pour autant ressembler aux très grandes filles minces que l’on voit aujourd’hui sur les podiums. Autant dire que c’est excellent pour le moral !

3 comments

  1. Véro says:

    C’est vraiment une très belle expo.
    Dommage, Eléonore que nous n’ayons pas emporté quelques échantillons !

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.