A faire avant de partir

Nous serons en vacances fin juillet, et passerons quelques jours tranquilles à Paris avant de descendre dans le sud. Mais du coup, avant cela, il me reste pas mal de choses à faire :

  • Aller voir les expositions “Tatoueurs, tatoués” et “Indiens des plaines” au musée du quai Branly (pour la seconde, c’est mal barré, ça finit cette semaine).
  • Essayer mes maillots de bain et devoir sans doute m’en trouver un autre en catastrophe.
  • Venir à bout de la paperasse (j’ai reçu un rappel de l’Agessa, j’ai semble-t-il oublié de leur envoyer mon justificatif fiscal et je dois exhumer un justificatif de droits sécu “normale”).
  • Attaquer ma traduction, histoire de me donner du coeur à l’ouvrage, sinon je vais prendre beaucoup trop de retard.
  • Achever le chapitre 10 de mon prochain roman (genre je viens de finir le 7, j’y crois à fond…).
  • Réserver l’abonnement à l’Opéra pour l’an prochain. Et réserver des places à l’Opéra-Comique. Adieu mes économies.
  • Trier les affaires de la Crevette, rapport au fait que ça pousse vite, ces bêtes-là.
  • Réserver l’initiation à la cérémonie du thé pour Shermane et moi.
  • Ranger mon bureau (il paraît que, sous le bordel, se trouve un plan de travail… il paraît) et la table basse (avant qu’elle ne s’effondre pour de bon sous le poids des livres).
  • Commander des cartouches d’encre pour l’imprimante : depuis qu’elles sont vides, la machine refuse obstinément de bosser, même pour scanner des documents. Je suis obligée d’envoyer les pièces à l’Anglais sur son adresse pro pour qu’il s’en charge à son boulot. Pratique. Et éthique, aussi.
  • Trouver le livre pour la ronde des poches organisée par Armalite. Je sais qu’on a jusque fin août, mais je sens bien que si je ne m’y mets pas rapidement, ça va être une vraie galère.
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 comments

  1. Shermane says:

    Tatoueurs, tatoués est très intéressante et ne se finit pas en 2 heures ! Je n’ai même pas eu le temps de faire Propaganda (Tiki Pop m’intéressait moyennement)

    Il comptera combien de chapitres, ton roman ?

    Et p*tain, oui, les cartouches d’imprimante, c’est vraiment chiant. Je ne pouvais pas imprimer du noir car il me manquait du cyan et du magenta. Si elle ne m’autorisait pas non plus à scanner, je deviendrais folle.

  2. Kleoinparis says:

    Pour “Indiens des plaines”, c’est officiellement mort… mais je ne désespère pas de réussir “Tatoueurs, tatoués”.

    Pour mon roman, c’est la grande blague : j’ai fait un chapitrage provisoire que… j’ai fichu à la poubelle par erreur (note : ranger le bureau c’est une mauvaise idée, parfois). A priori, je dirais entre 22 et 25 chapitres.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.