Où l’été décide jouer les prolongations

photo 2

Emballer la crème solaire de la Crevette avec son gel pour les dents et lui enfiler une robe légère à 8h du matin. Ouvrir la fenêtre de la chambre et sortir sans prendre la peine de la fermer ; l’entendre grincer régulièrement pendant la journée en se disant qu’il faudrait graisser les charnières – et puis peut-être pas, en fait : chaque fois qu’elle fait du bruit, ça me rappelle qu’il fait assez beau pour qu’elle soit ouverte.

Entendre un chat miauler dans la rue, descendre s’assurer que tout va bien, et se retrouver à faire ami-ami pendant 5 minutes. Partir à un rendez-vous en sandales et jupe légère, et surtout sans gilet (impensable pour moi). Exhumer les lunettes de soleil qu’on avait remisées un peu vite dans le tiroir de l’entrée en se disant que c’était fini pour cette année. S’attacher les cheveux en catastrophe parce qu’il risque de faire chaud dans les transports. Acheter une robe pour la Crevette – rose, certes, mais à carreaux et ornée d’un hibou. En rentrant, découvrir avec stupeur un autre chat (le nôtre) planqué dans les pulls, par 25°.

Travailler, mais pas autant qu’on l’aurait souhaité, toujours le nez un peu l’air avec ce beau temps. Discuter grossesse royale et ménage avec mon psy, indépendance de l’Ecosse, grossesse royale et vie amoureuse avec les copines, Crevette et grossesses royales avec la nounou (y aurait-il un thème aujourd’hui ?). Se dire qu’on irait bien faire une sieste ou boire un verre en terrasse pour finalement décider d’avancer le plus possible dans la trad. Récupérer la Crevette au square et passer une demi-heure à discuter à l’heure où le soleil est encore présent mais la lumière plus douce et la température plus clémente.

Recevoir une super proposition de la part d’Editeur Chéri pour octobre, mais chut. Coucher la Crevette qui s’est endormie sur son biberon, contempler le bordel de la maison en se disant que ce n’est pas si grave pour l’instant – mercredi, c’est jour de grand ménage. Mettre Les Guignols en pause pour l’Anglais et envisager de se verser un petit verre de vin pour faire couler la soirée.
Aujourd’hui, c’était presque les vacances, et malgré la montagne de boulot que j’ai l’impression d’attaquer à la petite cuillère, c’était une chouette journée.

5 comments

  1. Au Fil d'Isa says:

    Tu m’en vois ravie 🙂 Sinon, ça vous marque tant que ça, la nouvelle grossesse royale, par chez vous ? J’avoue que la seule chose que j’ai pensée, c’est que le cirque médiatique allait recommencer. Espérons juste que ce petit bout de chou héritera d’un prénom un tantinet plus sexy.

  2. Kleoinparis says:

    En fait, je ne suis pas sûre que ça nous ait marquées “tant que ça”, c’est juste que je me suis fait deux réflexions :
    1/ ça se voit qu’elle a pas le ménage et la bouffe à gérer, parce que deux mômes aussi rapprochés, c’est quand même galère (bon, après tu t’en es sortie, mais quand même !)
    2/ je trouve que l’annonce coïncide vachement avec le référendum sur l’indépendance écossaise, et je pense que c’est en partie un coup médiatique.

    Voilà. Sinon, je parle pas trop littérature vampirique et vacances à NY avec la nounou 😉

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.