Un petit deuxième ?

On m’avait prévenue. On m’avait dit “Tu vas voir, dès que tu auras fait le premier, très vite, tu en voudras un autre”. J’avais hoché la tête avec un sourire entendu en me disant qu’on aviserait quand on y serait et que, déjà, on allait voir ce que ça donnait pour celui-ci.
Bien évidemment, les gens avaient raison – c’est agaçant. Sitôt passée la douleur, en contemplant le premier sans me lasser, j’ai senti l’envie d’un second poindre le bout de son nez.

Addition du week-end : la branche

Addition du week-end : la branche

Si j’en parle aujourd’hui c’est parce que, la semaine dernière, l’Anglais s’est fait faire son quatrième tatouage, et qu’il a donc pris une certaine avance sur moi. J’ai très envie de m’en faire faire un (plusieurs !) autre(s), mais j’hésite beaucoup.
Non, pas à cause de l’aspect définitif de la chose – celui que j’ai a été mûrement réfléchi, et il en sera de même pour les autres. Pas à cause de la douleur – je me suis fait tatouer sur les côtes et je l’ai un peu senti passer mais, honnêtement, c’était pas insurmontable.

En revanche… Peut-être parce que j’ai un rapport particulier à mon corps, j’estime qu’il y a peu de surfaces “tatouables” chez moi. Etant une femme, mon corps va évoluer, sans doute pas en bien : outre les grossesses (oui, les, j’ai aussi prévu de refaire un ou deux nains), la vieillesse va faire s’affaisser deux-trois trucs (même que la chute a déjà commencé…). Du coup, je ne veux me faire encrer que sur le dos, les côtes et les avant-bras (éventuellement les pieds). Ouais, pas chiante, déjà.
Or le souci principal… c’est la reconstitution historique ! Qu’on aperçoive mes tatouages dans la vie de tous les jours ne me dérange pas, mais qu’on les distingue quand je suis en robe à crinoline ou lorsque je retrousse mes manches pour préparer à manger sur un campement, tout de suite, c’est moins raccord. C’est peut-être un faux prétexte, on m’arguera que je peux toujours les couvrir de maquillage professionnel, et je devrais tenter le coup, mais en même temps, je redoute toujours que ça se voie en transparence.

Du coup, j’attends encore. Peut-être que dans quelques années j’aurai abandonné ce loisir, ou alors l’envie aura été plus forte et je déciderai de passer outre. Pendant ce temps, je rêve à mes autres idées.
Et vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 comments

  1. ioionette says:

    Moi je resterai à un seul je crois (mais je l’ai fait recolorisé en octobre dernier).
    Il est beau le nouveau tatouage de l’Anglais !

  2. Kleoinparis says:

    Tu es une des rares personnes à me dire ça ! Mais tant mieux pour toi (et ça te coûtera moins cher…).
    J’ai déjà une grosse idée en tête, une plus petite (qui devra attendre quelques années pour de bêtes raisons pratiques) et d’autres moins définies qui vont et vienne.

  3. titite says:

    il est super sympa la tatouage de l’anglais !
    moi aussi je me suis fait faire mon 4ème vendredi !
    et comme toi, je n’ai que certaines parties “tatouables”, mais pas du tout pour les mêmes raisons : je veux pouvoir les voir quand je veux, sans mirroir, sans me contorsionner. donc là, j’ai au dessus d’un sein, les 2 avant bras intérieur, et la nuque.
    vu que je ne me découvre que peu, il ne me reste plus grand chose en fait : les pieds, les chevilles, et les bras complets pour des manchettes extérieures (on oublie les cuisses pleines de cellulite par exemple, cachées et moches de toutes façons)

    j’ai encore au moins 2 projets en cours, voire 3 cette année. 2015 est mon annaée tatouage.

    je suis cadre sup, et franchement si ça dérange qqn, je n’en ai absolument rien à faire ! je remonte mes manches si ça me chante, mets des robes si j’ai envoie (ou pas souvent d’ailleurs), ça se voit et c’est fait exprès, c’est pour moi un moyen d’expression que j’assume tout à fait.

    et du coup, on me pose de plus en plus de questions, mais pas malsaines, de la curiosité, voire parfois de l’envie !

  4. Kleoinparis says:

    Quatre aussi ! Je suis vraiment en retard 😉

    Comme toi pour les cuisses (et le ventre, le bas du dos, le haut des bras…), c’est parce que ce ne sont pas des parties qui me plaisent, et que je pense que mon corps va encore évoluer de façon brutale/spectaculaires dans les années à venir.

    Comme je l’ai dit, je me fiche qu’on les remarque dans ma vie de tous les jours, et ça n’a strictement aucun rapport avec ma vie professionnelle (l’Anglais est dans le même cas que toi, même s’il “planque” un peu plus les siens). Mais devoir tout planquer sous du maquillage, en priant pour que celui-ci ne bave pas sur mes robes en soie, ça ne m’enchante que moyennement !

  5. Kleoinparis says:

    @Sonia : tu es passée outre le tatouage ou les hésitations ? Et oui, quand t’es une fille, mine de rien, y’a quand même des endroits qui morflent facilement, et c’est une bête question de morphologie…

  6. titite says:

    je ne saisis pourquoi tu devrais les planquer, justement si ce n’est pas le pro qui pose souci. désolée, je pense qu’il doit me manquer une info sur toi !

    si éventuellement le maquillage t’intéressait, la tatoueuse kat von d a développé une gamme de maquillage pour camoufler les tattoos qui est bien. je trouve ça paradoxal hein mais bon.

  7. Kleoinparis says:

    Mon principal souci, c’est la reconstitution historique : pas très raccord de jouer les grandes dames (ou les pécores) avec des tatouages qui vont détonner ! Et en robe de bal (parce que je fais de la danse historique), les épaules et les bras sont presque entièrement dénudés (ça dépend des époques et on doit souvent porter des gants, mais quand même).

  8. Shermane says:

    Ah mais tu en avais parlé en fait, je pensais que c’était déjà fait.
    J’aime beaucoup beaucoup toutes les symboliques qu’il y a dans ce tatouage en tout cas !

    Pour la reconstitution, ce serait l’occasion de lancer une nouvelle mode, genre gants qui remontent haut ? *la fille qui n’a pas saisi le mot “historique” dans “reconstitution historique”*

    Sinon, j’ai envie d’en avoir un 2ème (et autres) mais j’attends mon compagnon maintenant, lui qui semblait plus motivé que moi à la base, tss tss. Ce sera sûrement le bras (qu’il va falloir raffermir). J’aime bien l’idée du dos, pourquoi pas prolonger celui que j’ai, mais je n’ai pas envie de me contorsionner pour le voir.

    Et bien sûr, merci pour l’adresse, il ne me manquait qu’un studio sûr pour sauter le pas ! C’est là que l’Anglais est retourné ?

  9. Kleoinparis says:

    Pour la reconstitution historique, les gants hauts en bal, c’est très courant, mais ça dépend des époques ! Mon souci, ce serait plutôt en cas de cuisine sur un campement médiéval, car je me retrousse toujours les manches… On verra bien, hein.

    Oui, c’est toujours au même endroit, et avec celui qui a réalisé son second tatouage. Et de rien pour l’adresse, je pense que c’est là que je retournerai la prochaine fois.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.