En huit lettres, commençant par “V”…

Depuis 19h34 ce soir, je suis officiellement en vacances. Enfin, officiellement… disons que j’ai décidé, de façon unilatérale avec moi-même, que j’en ferai le moins possible niveau boulot pendant les deux prochaines semaines.
Nous ne nous sommes pas posés depuis août et, alors que décembre aurait dû nous permettre de reprendre notre souffle, c’est plutôt l’inverse qui est arrivé. D’autant que, pour rattraper un mois de boulot en retard, j’ai passé les six premières semaines de l’année à travailler 6 à 7 jours par semaine (et les soirées, bien évidemment). Du coup, dire que je suis au bout du rouleau est un doux euphémisme.
Pour ces congés – où je resterai à la maison, car je serai la seule à me la couler douce – j’ai prévu de rattraper mon retard :

  • De ménage. Ouais, je sais, pour des vacances, c’est pas terrible. Mais les carreaux sont tellement sales qu’on dirait qu’il pleut dès que les lampadaires sont allumés, et j’ai des plumes dans tout le salon parce qu’il a fallu nettoyer le canapé en catastrophe cette semaine (une sombre histoire de café sorti de sa tasse). Je prévois d’y consacrer une demi-journée et de m’estimer dédouanée pour le mois à venir.
  • De sommeil. Ahahahaha. Avec la Crevette, c’est pas gagné, mais je ne perds pas espoir de faire une petite sieste ou deux (et, surtout, de faire des nuits complètes et d’arrêter de cauchemarder/me réveiller en sursaut parce que je pense au boulot).
  • De vie sociale. Je veux voir mes amis, pas seulement leur envoyer des messages en leur disant “Promis, dans un mois, on en reparle, et on va prendre un verre d’ici fin juin”. Je ne plaisante même pas, c’est un peu la teneur de mes échanges avec mes proches depuis décembre.
  • De vie culturelle. Si je n’avais pas d’abonnement à l’Opéra, je ne mettrais pas les pieds hors de la maison. Aucun spectacle n’est programmé en mars ni en avril mais, qu’à cela ne tienne, j’ai (au moins) une demi-douzaine d’expos à rattraper et des films à la pelle.
  • De lecture. Je suis une lectrice compulsive et, surtout, une acheteuse de livres compulsive. Du coup, j’ai bien l’intention de faire descendre ma PAL – d’autant qu’avec le Salon du Livre, c’est pas mon problème de bouquins qui va s’arranger.

Bien évidemment, mon agenda se remplit à la vitesse de la lumière, alors je ne sais pas si j’arriverai à accomplir la moitié de ce que j’ai listé. Mais, promis, je vous raconterai.

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.