Pourquoi on se marie

Non, je ne vous annonce pas mes noces futures (vu qu’elles commencent à dater un peu), ni même mon divorce. Mais cette semaine, une discussion avec des amies et un article de blog m’ont fait réfléchir sur le mariage, et ce qui pourrait le motiver.

Wedding 223

Beaucoup de personnes autour de moi m’ont fait la remarque que, quand même, un mariage coûte cher, et quelle idée de dépenser autant d’argent pour une seule journée ou une robe qu’on ne mettra qu’une seule fois. Vu sous cet angle, personne ne dira le contraire (même si c’est pour nuancer après).

Toutefois, à titre personnel, j’estime qu’il faut considérer le jour du mariage comme un investissement sur l’avenir et non comme une perte sèche. Laissez-moi vous expliquer.

Wedding 511

Peut-être est-ce mon côté auteur de romance qui me fait tout voir avec des lunettes roses, mais je pense qu’un couple, pour exister, a besoin d’une sorte de “légende” (un storytelling comme diraient les Anglo-saxons) sur laquelle bâtir son histoire. Cela peut aller de la rencontre – le coup de foudre au premier regard, par exemple – à la façon dont le couple se vit – toi et moi contre le monde entier ; tu es mon double ; etc. – ou interagit.
Or le mariage – quoi que l’on décide de mettre dedans, pas du tout au sens restrictif de la cérémonie à la mairie et/ou à l’église – alimente ce storytelling. Au-delà de la mise en avant face aux autres, le couple se met surtout en scène pour lui-même. De cette journée (ou week-end, ou semaine, que sais-je encore), il tirera des souvenirs et des images qui alimenteront sa vie future.
Enfin, à condition que votre petit cousin ne vomisse pas sur les chaussures de madame ou que votre grand-oncle ne fasse pas un discours raciste à l’apéro, bien entendu.

J’ai l’impression de tenir un discours très réac, alors que ce n’est vraiment pas mon but. Libre à vous de ne pas vous marier, évidemment, jamais je n’irai vous juger pour cela, ou de le faire pour des raisons plus ou moins avouables. Mais soyez sympa, gardez-moi un peu de champagne.

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 comments

  1. Cha says:

    Tout à fait d’accord pour le jour “J”, Je rajouterais, dans le cas de la préparation d’une cérémonie de mariage (religieux ou laïc), l’intérêt qu’il y a à se poser des questions importantes (quelles sont les valeurs essentielles à nos yeux, comment imagine-t-on l’avenir, est-ce qu’on veut des enfants…) ou même plus futiles (choix des chants, couleur de la robe, place de la famille et des amis dans la cérémonie…), au moment de s’engager pour un CDI amoureux qu’on espère le plus long possible ! Ce n’est pas une garantie de longévité, mais je crois que ça aide, quand même !

  2. B d Chat says:

    Non ce n’est pas reac’ . Ce que tu dis c’est que nous avons besoin de ponctuations, de point remarquable auquel se référencer et se souvenir quand nous nous lançons dans une tâche d’une certaine durée. C’est très humain.

  3. titite says:

    alors justement, moi je suis la fille qui n’a pas mis un copeck ou presque à son mariage.
    qui n’a rien fait d’autre qu’un bref passage à la mairie, avec juste ses témoins, et fait 2 repas avec la famille, et un pot au boulot.
    pas de robe rien. pas d’engagement religieux, pas de sortie à l’église.
    et ça nous a très bien convenu, car ça nous ressemble, et ce n’est pas pour cela que le jour j n’a pas été spécial.
    je crois juste qu’il faut le faire comme on a envie de le faire, sans pression de soi même pour les autres, et sans pression des autres.

  4. Armalite says:

    Je suis, au contraire, totalement anti-mariage. J’aime l’idée que si je reste avec mon amoureux, c’est parce que je le choisis de nouveau chaque jour. Sa présence à mes côtés me semble plus forte, plus précieuse si je sais qu’il pourrait disparaître pratiquement du jour au lendemain. Vu qu’on n’a ni enfants, ni immobilier en commun, je sais qu’il est là parce qu’il le veut bien, et pas parce que ce serait compliqué de se séparer. J’aime l’idée de l’engagement renouvelé chaque jour 🙂 Et pour le storytelling, on se rattrape sur plein d’autres trucs!

  5. Kleoinparis says:

    @Cha : je suis d’accord sur tout ce qui est réflexion, même si je ne voulais pas trop développer cet aspect-là. Je pense sincèrement que ça permet de clarifier les choses avant de franchir le pas !

    @B d Chat : merci 🙂

    @Titite : je suis d’accord, il faut le faire comme on le sent. Si tu as envie de sacrifier une vierge (consentante, hein) pour honorer l’âme de tes ancêtres et bénir ton union, fais-toi plaisir !

    @Armalite : je connais bien ton point de vue sur la question et, comme je le disais, je respecte parfaitement le fait qu’on n’a pas envie de se marier. A titre personnel, ça m’a plu et, si je fais des efforts pour mon couple, ce n’est pas “parce que je suis mariée et qu’il faut rester pour les enfants/la société” (mon Dieu, quelle horreur), mais parce que j’ai envie de me donner à fond dans notre relation.
    Quant au storytelling, ce n’est qu’un exemple, il est évident qu’on peut trouver plein d’autres choses pour nourrir cette histoire commune !

  6. Alice says:

    Je comprends tout à fait ton point de vue, c’est la première fois que j’entends ça 😀
    Perso, j’aurais peur de ne me reposer que sur ça : et tu te rappelles, à notre mariage, il y a 1 an/5 ans/150 ans…
    Ceci dit, après avoir été farouchement (et sans raison valable) anti-mariage, j’ai été très touchée par l’un auxquels j’ai assistés au point d’avoir voulu me lancer aussi dedans, avant que le soufflé ne retombe.
    Aujourd’hui, je ne vois que les désagréments que ça engendrerait (famille en conflit, trou dans le budget) donc on saute sans cesse à la case voyage, mais qui sait, un jour, quand on sera plus à l’aise financièrement et qu’on sera au-dessus des conflits 🙂

    Tu nous raconteras le tien un jour ? 🙂
    Je ne crois pas t’avoir déjà interrogée à ce sujet, j’ai pas le réflexe ^^”

  7. Kleoinparis says:

    Le mariage, c’est vraiment un truc très personnel. Maintenant qu’on a le choix et que ce n’est plus imposé par la société, on peut vraiment se demander si ça nous concerne vraiment ou pas. Un couple n’a pas besoin de ça pour exister (ou alors c’est un peu triste), mais peut éprouver le besoin de se donner à voir symboliquement.
    Qui sait, un jour tu auras peut-être (ou peut-être pas) de nouveau envie de sauter le pas ?

    Vous raconter mon mariage… pourquoi pas, ça se réfléchit. Je n’y ai jamais pensé, d’autant que mon blog s’est interrompu à ce moment-là.
    Quant à “avoir le réflexe” de se documenter sur le sujet, franchement, dans les 6 mois qui précèdent et qui suivent, pourquoi pas, mais sinon, il n’y a pas de raison, sauf si ça t’intéresse vraiment 😉

  8. ioionette says:

    Le nombre de gens aupres de qui j’ai du repondre a la question : “pourquoi vous vous mariez ?” pendant les mois qui ont precede le jour J m’a vraiment etonne. J’ai meme eu l’impressions que cela mettait certaines personnes tres mal a l’aise. Du coup merci pour cet article. Ca me semble en effet etre une des raisons, meme si pas la seule pour moi (ni pour toi je pense)

  9. Kleoinparis says:

    Pour tout t’avouer, même si j’avais déjà un début d’idée sur le sujet, je n’ai vraiment établi cette “théorie” qu’après notre mariage. Quand, le lendemain, on s’est installés tous les deux pour discuter tranquillement et en venir à la conclusion qu’on avait vécu une journée magnifique, je me suis dit qu’on tenait là quelque chose qui nous nourrirait longtemps 🙂
    Et donc, ce n’était bien entendu pas mon unique raison de me marier !

  10. Malena says:

    Dans un mois et demi ça fera 15 ans que je suis mariée, et je crois que je m’en rappelle comme si c’était hier. Ma jolie robe, les textes, ma musique, les personnes présentes (et qui quinze ans après ne sont plus qu’un souvenir … :/ ) … Et mariée ou pas, ça ne change rien, il faut se donner à fond dans la relation pour toujours être amoureux comme au premier jour …

  11. Kleoinparis says:

    Je suis tout à fait d’accord pour dire que se donner à fond ne dépend pas de ton statut marital !
    Et je pense que les souvenirs de ce jour nous accompagnent très longtemps (et plus longtemps que certaines personnes présentes).

  12. Mayla says:

    De mon côté, je trouve que le mariage est en effet une partie de notre histoire. Un jour, un moment, un instant de bonheur partagé avec toute la famille, une histoire à raconter à nos enfants et nos petits enfants ( si c’est un bon souvenir)
    Quand je préparais le mien, j’ai eu droit aux arguments que tu cites : trop cher, une robe pour un jour ? Perte de sous. Pire encore ” vu comme tu en fais tout un foin et râles ( je râlais juste un peu, comme j’aime le faire pour baisser la pression) ça ne me donne pas du tout envie de me marier.” de la part de ma meilleure amie, ce qui a mis une petite ombre au tableau… Mais bref, j’ai passé outre, trop portée par les petits anges du bonheur XD
    Au contraire de ces avis, je trouve que tout le foin autour pendant un an (voire plus) fait partie de l’histoire. Une complicité à partager avec son homme et sa famille, des parties de rigolade ou de chamailleries ( bon en même temps pour le mariage j’ai fait tout ce que je voulais mon homme n’est pas pénible XD)
    Et le jour J la récompense que tout roule, que tout le monde est content et même si’l y a des mécontents on s’en fout parce qu’on est heureux, parce qu’on plane, parce qu’on s’amuse.
    6 ans après, notre famille nous en parle encore, j’en conclus donc que c’était un franc succès. J’y repense encore des étoiles plein les yeux et mon homme aussi, même sil ne veut pas l’avouer.
    Enfin, tout ça pour dire que c’est pour moi un passage sinon obligé, au moins nécessaire pour certains pour marquer son couple d’un petit sceau rose bonbon. XD

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.