Que rapporter du Japon ?

J’aurais aimé garder cet article pour la fin de ma série sur le tourisme au pays du soleil levant, mais plusieurs ami(e)s ayant prévu de partir dans les semaines qui viennent, je pense que ce sera tout aussi pertinent.

Non monsieur, n'insistez pas, puisque je vous dis qu'on est fermés !

Non monsieur, n’insistez pas, puisque je vous dis qu’on est fermés !

On le dit et on le répète, le Japon est le pays du shopping et – partant – du cadeau. Si trouver des choses à rapporter ne sera pas un problème, je vous propose tout de même une petite liste d’objets ou produits sympathiques et qui font toujours un peu d’effet.

  • Des omamori. Ces porte-bonheur, que l’on trouve dans tous les temples et sanctuaires du Japon, vous protègent de tout et n’importe quoi. Les plus fréquents sont pour le mariage, le couple, les trajets en voiture (avec une particularité “trajet à l’école” pour les enfants), la santé et… l’accouchement. Ils se présentent généralement sous la forme d’un sachet en tissu retenu par un petit cordon qui permet de le nouer à son sac/téléphone/rétroviseur…
  • De la papeterie. Les grands magasins ont tous un rayon consacré à la papeterie, mais il existe aussi des boutiques spécialisées. Attention, ça s’accumule très vite !
  • Du thé. Il existe quelques excellentes adresses pour acheter du thé – en particulier Ippodô à Kyôto, où le personnel parle anglais. Attention, si vous cherchez du soba-cha (de l’infusion de sarrasin grillé), vous en trouverez plutôt dans les supermarchés.
Galets effervescents au cerisier et au momiji, poudre de bain au saké, aux gâteaux ou aux minéraux issus des sources thermales.

Galets effervescents au cerisier et au camélia, poudre de bain au saké, aux gâteaux ou aux minéraux issus des sources thermales.

  • Des produits pour le bain. C’est une sorte d’institution dans ce pays, et j’en achète dès que j’en vois, privilégiant bien entendu les fragrances locales (thé vert, glycine, cyprès…) ou délirantes (vin rouge, chocolat à paillettes, saké…) aux parfums “exotiques” que nous connaissons bien (rose, lavande ou orange). On en trouve dans les boutiques type Loft, mais aussi… dans les boutiques de certains sanctuaires, en particulier le sanctuaire Meiji, à Tôkyô.
  • Des timbres. La poste japonaise édite de très belles séries, que ce soit avec des paysages célèbres, des fêtes traditionnelles ou… des personnages de manga.
  • Des baguettes et/ou des boîtes à bentô. On en trouve dans les grands magasins ou dans les boutiques spécialisées. Il existe une super boutique de baguettes sur l’île de Miyajima, face à Hiroshima.
Pocky

KitKat à la mandarine de Shikoku (édition régionale) et Pocky “tropical”

  • Des Pocky (le nom originel des Mikado) et des KitKat à tous les parfums possibles et imaginables : tropical, ananas, wasabi, chocolat noir, mousse au thé vert… plus les parfums saisonniers (potiron, cerisier…).
  • Du washi. Le papier traditionnel japonais ravira les fans de scrap et de travaux manuels, ou les amateurs de jolies choses. En revanche, c’est assez chiant à rapporter sans l’écraser dans la valise.
  • De l’alcool. Attendez le duty free si vous avez la chance de faire le retour en vol direct (aux dernières nouvelles, l’aéroport de Narita n’était pas équipé en sacs hermétiques), et faites-vous plaisir : saké (je vous jure que c’est bon !), shôchû (vodka locale, qui tire à seulement 25°), umeshû (alcool de prune – j’ai horreur de ça, mais beaucoup de gens apprécient) ou… whisky, il y en a pour tous les goûts (et toutes les bourses).

Il ne faut pas oublier que le Japon est aussi le pays du omiyage, c’est-à-dire le petit quelque chose qu’on rapporte de voyage en guise de souvenir pour les gens de son entourage. Cela va du très cher et très extravagant au tout simple (pour les collègues de bureau, par exemple). En général, ce sont des gâteaux ou une spécialité locale, mais on trouve d’autres choses, comme des mouchoirs, des miroirs de poche et autres futilités. N’hésitez pas à jeter un œil dans les boutiques à touristes, ne serait-ce que pour le divertissement !
Et si vous êtes déjà partis, que conseilleriez-vous de rapporter ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 comments

  1. Mayla says:

    Ah le Japon ! Je rêve d’y retourner et je travaille mon homme au corps pour ça !
    Je conseillerais aussi des fûrin, ces clochettes délicates ( ou pas, ça dépend, n’est-ce pas ?) que l’on accroche à se fenêtre l’été pour entendre son doux tintement rafraîchissant.
    Pourquoi pas un yukata ? truc inutile dans le placard mais qui fera sensation quand on va à un bal costumé XD
    Et il y a tant e truc que c’est dur de choisir. En gros, on est d’accord, c’est le pays du shopping. Il faut juste prendre garde à ne as trop acheter XD

  2. Kleoinparis says:

    Ah oui, jolie idée, je n’y avais pas pensé ! J’en ai une en verre qui prend la poussière parce que je n’ai jamais pris le temps de l’accrocher convenablement.
    Sinon, le yukata, ma mère s’en sert comme peignoir et nous en fait rapporter un tous les 5 ans en moyenne 🙂

  3. Shermane says:

    Mayla > ce que tu m’avais offert, c’était un fûrin ? 🙂

    Merci pour cet article, mon porte-monnaie va souffrir !

    Personnellement, j’ai envie d’acheter des faux plats en plastique (pas forcément un énorme bol de râmen), mais je sais que ça a un coût.

    Une théière en fonte aussi, maintenant que je sais qu’on a droit à 46 kg par personne…
    Monsieur a déjà tenté de m’en dissuader en me rappelant que certaines étaient fabriquées exclusivement pour le marché français de Mariage Frères, mais je suis faible face au thé. Sinon, je ne sais pas s’il existe traditionnellement des théières en terre cuite au Japon, je pourrais être tentée aussi. De même pour la vaisselle : que des choses légères et faciles à transporter donc 😀

    Sûrement quelques babioles au rayon cosmétiques, ce n’est pas trop mon truc mais je sais qu’à Hong Kong, je succombe un peu grâce ou à cause du packaging.

    Enfin, je cherche aussi deux artbooks de mangaka et quelques CD chiants à acquérir en import, et monsieur craquera sûrement pour certains jeux vidéo rétros qui sont compatibles (c’est là que je le suivrai sans me poser de questions).

  4. Kleoinparis says:

    Shermane : les théières, c’est toi qui vois, mais ça pèse un âne mort ! Il existe aussi des théières en terre cuite.
    Pour la vaisselle, on trouve beaucoup de choses dans le quartier de Kappabashi, à Tokyo, juste à côté du sanctuaire d’Asakusa. Nous avons rapporté des choses la dernière fois, en particulier des bols qui…n’ont pas encore servi, deux ans après 😉

    Je n’ai pas mentionné les “japoniaiseries” car pour moi ça tombe sous le sens quand on est intéressé. Je cherchais plutôt des choses un peu insolites, qui prennent peu de place et/ou de poids et qui peuvent faire des cadeaux sympa et originaux.

  5. Kleoinparis says:

    Honnêtement, la liste n’est pas exhaustive ! Les éventails, je n’y ai pas pensé, pourtant j’en ai un beau. Pareil, les kimonos d’occasion qu’on trouve aux puces peuvent faire un chouette souvenir (une amie de ma mère avait rapporté des obi dont elle a fait des embrases à rideaux), la bouffe improbable qu’on trouve chez Muji (les chips de légumes sont très bien), sans oublier les mille et une conneries qui arrêteront ton regard.

  6. Mayla says:

    Shermane : ah non, ça c’était une breloque ^^ Les fûrin sont des clochettes avec en général un bout de carton rectangulaire accroché en bas pour qu’il danse au gré du vent. J’en raffole…
    C’est vrai que le japoniaiseries, si on s’écoutait…
    Quand je suis rentrée de 9 mois de séjour au Japon, j’ai dû ramener genre 4 cartons pleins de conneries : peluches, tirelires, mangas et bien d’autres choses…
    Après, j’aime bien aussi les kokeshi, maneki neko, juste le truc que tu veux absolument ramener chez toi XD Enfin bref, si on pouvait ramener tout le pays avec toi dans une capsule Corp, on le ferait.

  7. Kleoinparis says:

    Moi aussi, à mon retour du Japon, j’étais chargée comme une mule, même si j’avais renvoyé des trucs au fur et à mesure (en plus, je partais 15 jours après avoir rendu mes clés, ce fut marrant à gérer). Et j’aime beaucoup le coup de la capsule Corp. Un de mes plus grands fantasmes serait de rapporter les onsen en France !
    Et sinon, félicitations, tu es mon 2000ème commentaire 🙂

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.