10 Things I liked this week #121 #122

Alors oui, j’en entends déjà qui râlent parce que je n’ai rien publié la semaine dernière. Je dirais bien que j’ai été enlevée par les extra-terrestres, mais la vérité est plus prosaïque : nous avons enchaîné les contretemps et les soucis d’organisation, si bien qu’à l’heure où j’écris ces lignes, non seulement je n’ai pas fait grand-chose des 15 derniers jours, mais en plus j’ai un retard considérable dans mon travail. Quoi qu’il en soit, je vais essayer un rapide résumé de ces deux semaines.

  • Lundi, la nounou de la Crevette est toujours en arrêt maladie, et il n’y a toujours pas de train. Renonçant à mes projets de sortie à l’Aquarium de Paris, j’opte pour une journée tranquille entre le square et le manège, et le soir arrive sans que je pète les plombs. Ca progresse.
  • A la librairie, je découvre une très belle version illustrée de La Dame de Pique. Certes, Mademoiselle est trop jeune pour le lire, mais il faut commencer tôt, non ?
  • Ma nouvelle jupe orange à motifs de sous-bois automnal, de renards et de blaireaux a un succès fou, qui me vaut des remarques élogieuses toute la journée.
  • Jeudi, séminaire d’entreprise illuminé par le moment team building (ou plutôt team destroying, si vous voulez mon avis) : un super escape game à bord d’un bateau.
  • Le soir, alors que nous nous y traînons avec des semelles de plomb, nous retrouvons des amis à dîner. Leur écoute et leur chaleur sont exactement ce qu’il nous faut après une semaine riche en montagnes russes émotionnelles.
  • Vendredi, le technicien passe pour la deuxième couche d’insecticide. Il n’y a plus qu’à attendre encore 15 jours pour faire confirmer par le chien que l’appartement est nickel. On les aura !
  • Suite à une proposition sur Facebook, Paulette me fait gentiment parvenir les thés qu’elle a en trop. Voilà de quoi égayer un peu plus mes petits déjeuners.
  • En plus, Malena, suivant mes déboires sur les réseaux sociaux, m’adresse un colis surprise pour me remonter le moral ! A l’intérieur, trois revues, des bonbons, des sachets de thé, une adorable carte… il n’y a pas à dire, j’ai des amies en or.
  • Les travaux de ma gare ont au moins un bon côté : ils ont mis au jour quelques pubs vintage, dont une pour la “classe touriste” SNCF de 1974 !
  • Dimanche, Monsieur monte la cuisinière-jouet reçue par Mademoiselle à Noël. Il y passe plus de deux heures, mais le résultat est impressionnant : la Crevette est amoureuse, elle ne parle plus que de ça !

  • L’Anglais est en arrêt toute la semaine. Si cela me fait bizarre de ne pas être seule à la maison, je suis quand même contente qu’il soit là, et de passer du temps en sa compagnie, même si chacun vaque à ses activités.
  • Lundi, j’ai un déjeuner avec l’une de mes éditrices, qui me dit hésiter sur le prochain travail à me confier. Quoi qu’il en soit, je ne serai pas au chômage tout de suite, et c’est une excellente nouvelle.
  • Encore un bookhaul, cette fois-ci à la Fnac, misère. En plus ça fait bien 15 jours que je n’arrive plus à lire, mais qu’à cela ne tienne, on a des étagères vides qui ne demandent qu’à être remplies.
  • Je reçois le très joli paquet de swap de la part de Mam’zelle M, compte-rendu à venir la semaine prochaine. Oui, c’est la honte, c’est moi l’organisatrice et c’est moi la plus en retard…
  • Jeudi, je suis invitée à une table ronde à la Médiathèque du Beauvaisis dans le cadre du Festival Amorissimo. Pendant une bonne demi-heure, on m’interroge sur mon écriture, ma façon d’écrire l’amour et ce que je cherche à transmettre. Autant vous dire que j’ai eu l’impression de passer sur le grill, même si l’animateur a été génial et s’est même fadé de lire tous mes romans !
  • Au cours du trajet de retour, je m’aperçois qu’un des invités est le président co-fondateur de la SOFIA, une importante société d’auteurs dont je ne peux que chanter les louanges. Je crois que c’est un signe.
  • Samedi, nous emmenons la Crevette déjeuner au restaurant Tonkatsu Tombô. C’est la deuxième fois, et ça se passe encore mieux : Mademoiselle mange de (presque) tout, dévore, se découvre une passion pour la salade de pommes de terre à la japonaise, le tout en utilisant ses baguettes et en s’attirant les regards de la moitié du resto. Grand moment de fierté parentale.
  • Des échanges de textos avec Shermane pendant la semaine, que ce soit pour prendre des nouvelles ou pour envoyer des photos (c’est elle qui a déniché les baguettes d’apprentissage de Mademoiselle).
  • Je me suis remise à cuisiner (il faudrait d’ailleurs que je fasse un énorme récapitulatif “Cuisinons nos livres”…). Au programme cette semaine : tarama de haddock, soupe de légumes à la saucisse de Montbéliard, gâteau au chocolat.
  • Un Skype avec mon père (et ma belle-mère et ma demi-sœur) en fin de journée dimanche pour échanger dernières nouvelles et remerciements (nous sommes les rois des échanges de cadeaux de Noël en février).

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 comments

  1. Sunalee says:

    Non, tu n’es pas la plus en retard pour le swap 😉 ça suit son cours chez nous mais nous n’y sommes pas encore !

    A part ça, j’ai aussi rassemblé trop de bouquins, et pas que en librairie.

Leave a Reply