10 Things I liked this week #154

Première semaine complète à la maison, avec des hauts et des bas. On dort peu et mal (le Paprika a la détestable manie de ne pas vouloir dormir à 4h du matin, alors que ses parents vendraient père et mère pour ce faire), on se nourrit presque exclusivement chez Picard (adieu mes rêves de cuisine pour encore plusieurs semaines) et on a les nerfs à fleur de peau (non je ne hurle pas parce que j’ai fait tomber une cuillère par terre, je m’exprime. Fort).
Néanmoins, ce fut aussi l’occasion de beaux moments, alors c’est parti pour le récapitulatif.

“Harry Potter et la pierre philosophale”

  • J’ai sacrément retrouvé la ligne : entre le ventre qui donne l’impression que je ne suis qu’en début de grossesse et les jambes qui s’affinent à mesure que la rétention d’eau reflue, je commence à espérer retrouver ma silhouette dans moins d’un an.
  • Bienvenue, baby O. ! Tu n’imagine pas à quel point on est heureux d’apprendre ton arrivée.
  • Toute la semaine, les cadeaux de naissance et les cartes de vœux ont continué d’arriver. Pour un peu, on y prendrait goût (j’en profite pour remercier La reine des paupiettes et lui souhaiter un bon anniversaire en retard).
  • Les copines sont venues aux nouvelles pour savoir comment j’allais. Ben, euh, disons que ça dépend (surtout de mes heures de sommeil).
  • J’ai improvisé deux bentô pour les déjeuners de Monsieur. Qui s’est tapé la honte avec ma boîte à bentô rose et noire ornée d’un chat scintillant.
  • La nouvelle box en édition limitée de chez Sushi Shop déchire sa maman. Et en plus, j’ai récupéré deux furoshiki parce qu’on faisait partie des premières commandes (oui, deux jours de suite…).
  • Je lis à peu près un roman par jour. OK, ce sont des Harlequin Azur qui font entre 120 et 150 pages, mais ça me détend énormément, et ça m’occupe l’esprit.
  • Vendredi, l’Anglais et moi avons passé la fin de journée en amoureux : après une petite balade au Luxembourg (qui m’a rappelé ma folle jeunesse, quand j’étais étudiante dans le quartier), nous avons effectué un pillage en règle de la librairie Les Belles Lettres, où je n’avais jamais mis les pieds malgré les multiples encouragements de mon entourage estudiantin. Cet endroit est l’antre du mal pour mon portefeuille.
  • La sortie a été couronnée par un dîner d’anniversaire-en-retard au restaurant Les grillades de Buenos Aires, où nous avons fait bombance (et bu un délicieux Malbec).
  • Dimanche, nous avons pu organiser une sortie en famille à l’Orangerie de Meudon, où se tenait une fête Renaissance sur le thème de Rabelais. Bon, en fait, c’était une mini fête médiévale qui nous a permis de croiser par hasard des copains pas vus depuis longtemps, et de racheter du matos (alcoolisé ou comestible pour l’essentiel, mais pas que).
Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply