Dix ans

A l’invitation d’Elanor, qui célèbre les 10 ans de son blog, j’ai fait la liste des dix choses survenues depuis 2007 qui font que je ne suis plus tout à fait la même aujourd’hui.

  • J’ai rencontré l’Anglais – il y a 10 ans, justement – on s’est mariés et on a fait deux enfants. Ca change beaucoup de choses.
  • Je suis entrée sur le marché du travail et, après bien des tergiversations, je me suis réorientée vers la traduction littéraire, métier dans lequel je m’épanouis beaucoup plus.
  • J’ai abandonné l’idée de faire une thèse pour ne surtout pas me confronter au marché du travail. Plus généralement, même si la recherche avait quelque chose d’attirant, je pense qu’il vaut mieux pour moi y avoir renoncé.
  • J’ai ouvert ce blog ! Et j’ai fait plein de jolies rencontres d’abord virtuelles puis (souvent) réelles.
  • Je n’ai finalement pas refait mes valises pour m’installer à l’étranger. Ce n’est pas forcément définitif, mais cela va clairement à l’encontre de ce que j’imaginais plus jeune.
  • J’ai écrit des romans, que j’ai même réussi à faire publier. Bon, le mécanisme s’est un peu enrayé mais je ne désespère pas de m’y remettre un jour.
  • Je me suis lancée une bonne fois pour toutes dans la reconstitution historique, ce qui me faisait envie depuis des années.
  • Je me suis mise à manger du fromage pour de bon. Et autre chose que l’emmental sous vide.
  • J’ai fini par trouver mon style vestimentaire, et à oser porter de plus en plus de robes. (Enfin, “oser”… après mon premier accouchement, je n’ai porté quasiment que ça pendant un an.)
  • J’ai découvert le sport, et je n’en suis pas morte.
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 comments

  1. Elanorlabelle says:

    Je suis d’accord sur la recherche. De base, je n’envisageais pas du tout de faire de la recherche mais à un moment donné je me suis dis que c’était quand même une option intéressante. Mais la thèse, honnêtement, vu comment j’ai craqué sur le Master, je pense que ça aurait été une mauvaise idée.

    A la question, de comment j’imaginais ma vie plus jeune, je disais “j’adore la Bretagne, mais franchement je ne resterais pas ici toute ma vie, j’irai vivre à l’étranger”. Un peu plus de dix ans plus tard, je suis plus que jamais attachée à ma région (la prochaine étape, contredire le “JAMAIS je ne me marierai avec un breton” ? 😉

    Participer à une reconstitution historique, je sauterais le pas un jour (j’espère).

    Quant à l’écriture, ça va finir par revenir!

  2. Kleoinparis says:

    Alors fais gaffe, moi j’avais dit “Jamais un musicien”, et paf, quand j’ai rencontré l’Anglais, il partait à Londres faire de la musique…
    Pour la reconstitution, si un jour tu veux en faire avec nous, n’hésite pas à demander. On trouvera un lieu / un créneau pour ce faire (ou on ira à Dinan et on te prêtera un costume).

Leave a Reply