Une semaine… #2

On tâtonne toujours pour la forme, mais on va trouver.

  • La ronde des cartes d’anniversaire débute bien : je suis à la bourre. A ma décharge, la principale librairie où je m’approvisionnais a fermé et j’ai à peine eu le temps de mettre les pieds dehors. Hem.
  • La discussion sur un classique (francophone) de la littérature enfantine prend des proportions invraisemblables sur Facebook. On franchit la barre des 180 commentaires, et j’ai des recommandations de lecture pour les trois années à venir, je pense.
  • La super carte estampillée “Bescherelle ta mère” de C.euh : “Croiver ça prend -er, c’est l’infinitif”. Je ne m’en suis pas remise.
  • Un déjeuner en amoureux dans le salon de thé à côté de la maison : la vie de (demi-)freelance a du bon.
  • Il y a tellement de scènes de cul – et de scènes improbables – dans ce bouquin que ça en devient un poil redondant. Tiens, je devrais faire un article sur le sujet.
  • En donc en un seul mois, j’ai lu 8 livres. Je pense que ça ne m’était pas arrivé depuis la naissance de la Crevette. Visiblement, l’effet d’émulation de Goodreads fonctionne à plein avec moi.
  • “Ca fait plus de dix jours que j’ai pas bu de Coca” “Félicitations !” “Et j’ai arrêté les biscuits industriels aussi” “Mais tu fais Carême !”
    Le fait est, ça peut prêter à confusion.
  • En parlant de livres… J’avais juré mes grands dieux que je n’en achetais plus tant que je n’aurais pas éclusé mon énorme PAL, et paf, j’ai dépensé 80€ à la librairie.
  • Un rapide thé avec Shermane, qui me trouve petite mine (je crois que ce sera le leitmotiv du week-end).
  • On a encore acheté trop de chocolat, non ?
  • “T’inquiète, R. m’avait dit que c’était le bordel chez toi” Hmm, faut-il que je me vexe ou pas ? Reprends une gougère, plutôt.
  • Avec ce que j’ai mangé comme gâteaux cette semaine, mon compte Instagram ressemble à une #epicbakerybattle géante.
  • La fête foraine de Pâques, c’est marrant, mais j’ai quand même un peu passé l’âge : y’a trop de monde et trop de bruit à mon goût ! Heureusement les filles s’éclatent et les parents trouvent le temps pour une gaufre.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply