Une, deux semaines… #75

  • Alors que le précédent stage de piscine de la Crevette n’avait pas super bien démarré, celle-ci est fière de m’annoncer : “Aujourd’hui je n’ai pas pleuré !” Quelque part, ça m’arrange.
  • Incendie dans le quartier mercredi. Coupure d’Internet jeudi. Impossible de savoir quand ça va revenir.
  • Fin de stage hyper concluante : Mademoiselle se déplace 5-6 mètres en autonomie, emprunte le toboggan tête en bas et plonge pour récupérer des anneaux au fond du bassin.
  • Soirée au Palais Garnier avec Marion et Lou² pour le nouveau ballet chorégraphié par Crystal Pite. Mouais, bon (mais tout le monde a adoré, alors ne vous fiez pas à mon opinion).
  • A mon retour, l’Anglais est toujours avec ses amis pour une soirée dégustation de whisky. De fil en aiguille, ils boivent, je reste discuter, et on finit par se coucher vers 3h du matin.
  • Du coup, quand le Paprika, qui n’avait pas reçu le mémo pour le changement d’heure, se réveille à 5h et refuse de se rendormir, ça pique très fort.
  • “Et sinon, tu connais des auteurs qui n’ont publié qu’en autoédition et qui en vivent ?” Hum, à part E.L. James (qui écrit en anglais et a été récupérée par une maison d’édition), je ne vois pas.
  • Soirée raclette avec fromage fumé / au foin / à la truffe / à l’ail des ours / aux cinq baies. Il manquait au vin et à la viande des Grisons.
  • Sur demande insistante de Mademoiselle, toujours habillée en licorne, j’accepte une petite tournée d’Halloween dans les magasins du centre-ville. Ca ne vaut pas le Canada, mais elle est contente.
  • Ma mère a pris les enfants pour 24h. On fête ça avec un resto, un arrêt à la Fnac et une flânerie en brocante.
  • Internet est revenu au bout de 8 jours de coupure ! Joie, bonheur et ex-voto. En revanche on est les seuls abonnés Free de l’immeuble à être raccordés.
  • Je traîne Monsieur au Dôme de Paris pour “Le Presbytère” du Béjart Ballet Lausanne. Hmmm, ça a quand même vieilli.
  • Visite de L. et ses enfants. Avec les nôtres, ils mettent le souk dans l’appartement, mais au moins ils sont crevés.
  • C’est quoi cette météo de merde ? Un coup le déluge, un coup du ciel bleu, on s’organise comment ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.