Le minimum vital

La semaine dernière, Armalite a parlé de son intention de vider ses placards de thé et les efforts qu’elle déploie depuis le début de l’été pour ce faire. Pour finir, elle détaille ses six essentiels théinés. Etant moi-même submergée de trucs divers et variés qui s’infusent, je me dis qu’une purge serait nécessaire (quand j’aurai le temps, vers novembre…), et voici les six (sortes de) thés que, dans l’idéal, je retiendrais.

  • Un Earl Grey : même si ça peut paraître étrange, c’est mon thé du matin, de l’après-midi… d’un peu n’importe quand, en fait. Après une assez longue période à boire autre chose, voilà bien deux ans que je suis revenue à mes premières amours. Oui, premières car c’est avec l’Earl Grey que j’ai débuté ma carrière de théïnomane. J’en bois chaud ou glacé, les deux me conviennent.
    Parmi mes préférés, il y a l’indétrônable Earl Grey Yin Zhen de Dammann, mais aussi l’Earl Grey flowery de Betjeman & Barton (qui s’évente malheureusement facilement).
  • Un genmaicha : le premier “vrai” thé japonais que j’ai découvert. J’aime beaucoup le thé vert mais je n’apprécie en général pas quand il est aromatisé (ou alors, il faut que ce soit bien fait). Parmi eux, j’aime beaucoup de celui de Jûgetsudô (qui coûte un rein), le macha-genmaicha de Lupicia et, pour les moments où j’ai moins de sous, celui du Palais des thés, qui fait très bien l’affaire.
  • Une infusion “soin”, à boire quand j’ai froid / mal à la gorge ou qu’il pleut dehors. Mes préférées sont Egyptian Nights de YumChaa (menthe, camomille), la tisane des merveilles de Dammann, ou encore l’infusion Meditate (épices chaï) de Lemon canary, offerte par Isa il y a fort longtemps et dont j’économise la dernière dose.
  • Un thé ou une infusion gourmande pour le dimanche après-midi en famille, ou pour les moments où j’ai envie de sucre et où j’essaie de ne pas en consommer (c’est compréhensible ?).
    Un de mes grands favoris est “Un après-midi chez grand-mère”, un thé noir à la saveur cookie de Chakai Club. Je suis aussi très fan des infusions Top of the Pops (malheureusement une édition limitée) et Blueberry Muffin de David’s Tea, qui sont exactement à la hauteur du parfum annoncé. Dans le même registre, le oolong caramel au beurre salé ou celui à la fleur d’oranger de George Cannon sont très réconfortants.
  • Un thé fumé, que nous buvons en général l’hiver en fin de journée (l’Anglais aime encore plus le thé fumé que moi). Si autrefois il y avait toujours une boîte de lapsang souchong à la maison, c’est devenu un peu compliqué (à voir dans les prochains mois). En attendant, le plus couramment utilisé est le smoky lapsang de Dammann, qui peut même évoquer la sauce barbecue !
    Un autre thé fumé beaucoup moins courant et beaucoup plus surprenant fait l’unanimité entre nous : l’iribancha en sachets de Ippôdô, rapporté de notre dernier séjour au Japon (oui, ça remonte). Ca a le goût et l’odeur du tabac, une sorte de fumage végétal très prononcé, qui peut toutefois en rebuter certains.
  • Le thé noir à la rose de Harrod’s. Le seul, l’unique, l’irremplaçable, celui qui n’a pas un goût de plante séchée quand on l’infuse, et que je me fais rapporter chaque fois qu’un membre de mon entourage part à Londres.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Calendrier de l’Avent Dammann Frères 2017 – Jours 17 à 24

Dernière ligne droite – enfin, façon de parler : les multiples rebondissements familiaux et microbiens ont continué à faire de la dégustation de ce calendrier en temps et en heure une gageure. Néanmoins, j’y suis parvenue, avec grand plaisir.

Jour 17
Brunch tea. Le seul thé non aromatisé de ce calendrier. Le mélange de variétés de thés noirs se prêtait tout à fait au brunch, et m’a du coup poussée à en préparer un, chose que je n’avais pas faite depuis longtemps (bien entendu, la Crevette a décrété qu’elle n’aimait pas les œufs, mais on ne peut pas tout avoir).

Jour 18
Rooibos de Noël. Je ne suis pas trop fan du rooibos, dont je trouve l’arrière-goût souvent trop prégnant. En plus, avec un accord épices et orange, j’avais un peu la trouille. En fait, ça marche très bien, surtout quand on a mal à la gorge et qu’on comate dans le canapé.

Jour 19
Jardin bleu. Un thé noir aromatisé à la fraise, fraise des bois et rhubarbe. Sur le papier, de quoi me faire fuir, en vrai… en vrai, je le connaissais déjà, car L. me l’a offert lorsque j’étais à la maternité et je suis tombée sous le charme. C’était un vrai plaisir de le retrouver.

Jour 20
Citron caviar-rose. Comme son nom l’indique, j’ai envie de dire. Un thé noir dont le parfum “à sec” est intéressant et m’a fait envie, mais que j’ai trouvé trop fade une fois infusé. J’étais malade, il est donc possible que mon sens du goût en ait pâti. En cadeau, le service à thé estampillé “CCCP”. On en trouve des trucs, dans ma cuisine.

Jour 21
Tisane de Noël. Je pense que Dammann est capable de décliner cette thématique à l’infini… Toutefois je suis mauvaise langue car, même si on retrouve les classiques de la saison (cannelle, cardamome, gingembre, baies roses…), cette tisane est délicieuse, tout à fait dans le ton et… sans doute un peu antiseptique. On pourrait éventuellement la renommer “Tisane rhume de Noël”.

Jour 22
Dune d’épices. Ma photo ne rend pas justice aux goûts annoncés, car il s’agit d’une aromatisation agrumes et pain d’épices. Oui, encore. Sur un thé vert, qui plus est. Soyons francs, c’est vite bu, vite oublié, sans être désagréable.

Jour 23
Noël à Londres. Un thé noir aux arômes de pain d’épices et d’amande. Encore une fois, c’est un thé de Noël aux goûts bien calibrés. Avec en bonus la fausse tasse Kate & William reçue juste avant mon mariage.

Jour 24
Christmas tea. Le célèbre thé de Noël de la maison Dammann qui, contrairement à ce qu’on pourrait croire, n’a pas le goût d’amande… mais celui du marasquin et de l’orange. Dit comme ça, ça semble atrocement écoeurant, mais en vrai c’est bien équilibré et ça passe tout seul. En revanche, je crois que j’ai eu ma dose de thés de Noël pour l’année !

Est-ce que ce calendrier m’a plu ? Globalement, oui. J’ai fait de belles découvertes, avec au moins trois coups de coeur (grand goût russe, blanc myrtille, tisane des merveilles). Bien entendu, tout n’a pas toujours rencontré le même succès – je m’aperçois que les thés “aux épices” et les thés de Noël ne font pas tant partie que ça de ce que j’aime – mais c’est le jeu ma pauvre Lucette.
Est-ce que je le reprendrai l’an prochain ? Je ne pense pas. Je me suis rabattue sur ce calendrier un peu en désespoir de cause, un peu par hasard, et j’en suis contente, mais j’aimerais davantage de découverte l’an prochain. J’ai appris entre-temps que le site A l’Unithé faisait aussi des calendriers, et je me laisserai peut-être tenter (sauf si bien entendu je me réveille le 28 novembre…).

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Calendrier de l’Avent Dammann Frères 2017 – Jours 9 à 16

Attention, nous entrons dans la période du calendrier de l’Avent où j’ai été malade et où, du coup, la découverte s’est faite en fonction des aléas de santé de la maisonnée, avec avances rapides et retours en arrière.

Jour 9
Blanc myrtille. Quand j’ai vu l’association, j’ai craint le pire, et surtout l’écœurement. Et en fait, pas du tout : ce mélange a bien des notes de myrtille, mais celles-ci sont beaucoup plus végétales que fruitées ce qui, associé à du thé blanc, donne un résultat délicieux. Qui se marie très bien avec… du fromage. Si.

Jour 10
Nuit à Versailles. Thé vert aux pétales de fleurs et aux fruits. C’est un peu une exception qui confirme la règle, je le connais et je l’aime bien. Je l’ai bu un jour de pluie (comme beaucoup de jours de décembre), c’était très bien.

Jour 11
Noël à Venise. J’ai profité de cette thématique pour ressortir le cadeau de Noël offert par Elanor il y a deux ans et que j’adore. Ce thé aux multiples parfums de fruits et de gourmandises ne m’a pas laissé un souvenir impérissable, mais la dégustation était agréable.

Jour 12
Bali. On en revient à un thé vert aromatisé aux fleurs et aux fruits exotiques. Toujours mon problème des thés verts parfumés, mais clairement Dammann sait ne pas trop doser les arômes pour m’éviter l’écœurement. Je l’ai bu avec plaisir mais n’en achèterai pas pour moi.

Jour 13
Noël à Paris. Thé noir aux arômes de cerise, de pain d’épices et d’amande amère. Soyons francs, ça ne m’a pas plu du tout. J’ai surtout senti l’amande (encore…) et un peu la cerise, pas du tout le pain d’épices. En revanche, l’Anglais a bien aimé, il a trouvé ça bon.

Jour 14
Thé vert au jasmin. Agréablement parfumé, le jasmin, qui peut vite être très fort, est bien dosé. Je l’ai bu en mangeant asiatique, c’était parfait.

Jour 15
Tisane des merveilles. Verveine, tilleul, fleurs, arômes de fruits. Cette tisane porte bien son nom, elle est délicieuse ! En plus, on l’a bue alors qu’on luttait contre la crève, ça l’a sans doute parée de toutes les vertus.

Jour 16
Christmas tea blanc. On reprend les arômes de “Noël à Paris” et on recommence… mais pour le coup, ce fut une vraie déception. Ces parfums gourmands se marient vraiment mal au thé blanc, qui a un goût très végétal. Ni Monsieur, ni moi n’avons aimé.

Et à demain pour la dernière partie !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Calendrier de l’Avent Dammann Frères 2017 – Jours 1 à 8

Après avoir longtemps résisté, j’ai craqué dans les derniers jours de novembre pour le calendrier de l’Avent Dammann. Je n’étais pas très enthousiaste au départ, mais j’ai fait le tour du calendrier Chakai Club, et le seul autre qui m’intéressait (Théodor) était à la fois hors de prix et épuisé. Dammann est une maison dont j’aime les thés, et je ne suis globalement pas allergique aux parfums de Noël, donc j’ai tenté ma chance.

Jour 1
Grand goût russe. Celui-ci me faisait de l’œil depuis un moment, mais je redoutais les parfums d’agrumes trop prégnants quand je le respirais. J’ai eu tort car, une fois infusé, c’est un délice, avec un goût présent mais pas envahissant. Un de mes coups de cœur de ce calendrier, je pense en racheter après les fêtes.

Jour 2
Flocons d’épices. Là encore, j’avais très peur du parfum d’orange annoncé, mais c’est passé sans problème. En revanche, je n’ai pas été transcendée, peut-être parce que je n’ai pas eu le sentiment de boire quelque chose de nouveau, juste un thé aux épices comme un autre.

Jour 3
Tisane de la Reyne. Gingembre, verveine, tilleul, cynorrhodon, pétales de fleurs, arômes de citron vert. C’était parfait pour accompagner une journée morne et pluvieuse.

Jour 4
Thé des mille collines, chaï noir. Bon, c’est un chaï aux senteurs de cardamome et de cannelle agréables, mais la dégustation m’a laissée sur ma faim. Les parfums étaient trop faibles, et j’ai senti une âpreté bizarre sur mes dents après l’avoir bu. Etant également une fan inconditionnelle du chaï black de Yum Chaa, il n’était peut-être pas non plus facile de me séduire.

Jour 5
Oolong caramel au beurre salé. Celui-ci, je le connaissais déjà, j’en ai dans mes placards. C’est un thé parfait pour avoir l’impression de boire une gourmandise sans prendre un gramme ! Il est très gourmand et à la hauteur de ses promesses, sans être écoeurant.

Jour 6
Miss Dammann. Un thé vert au citron vert, gingembre et fruit de la passion. Un thé vert parfumé, c’était mal parti pour moi, surtout avec ces arômes-là, mais c’est finalement bien passé, sans pour autant me laisser un souvenir impérissable.

Jour 7
Christmas tea vert. Bon, j’avoue, les thés de Noël de Dammann, je les connais presque tous. Celui-ci a des notes d’amande très marquées qui ne sont pas désagréables mais évoqueraient presque la frangipane… Comme toujours, je préfère le thé vert nature et le thé noir aromatisé, donc celui-ci ne me convainc pas tout à fait.

Jour 8
Pecan pie. Je m’attendais à un goût de noix/noisettes caramélisées, mais une fois encore, on sent surtout le goût de l’amande. J’ai trouvé ça un peu déroutant compte tenu de l’intitulé de ce thé. Pas franchement mémorable.

Rendez-vous demain pour la suite !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tamia & Julia, sœurs de thé

Contrairement à beaucoup de mes amies théinomanes, je n’ai jamais été abonnée à la Thé Box. Plusieurs raisons à cela : j’ai toujours eu beaucoup trop de thé à la maison (encore aujourd’hui), je surveillais mon budget à sa création, et après quelques tests, je me suis rendu compte que le système d’abonnement mensuel ne me convenait qu’un temps (j’ai été assez fidèle à la Gambettes Box, mais en deux fois…).

Du coup, lorsqu’en mai dernier au Bon Marché, j’ai découvert la marque Tamia & Julia, créée par les fondatrices de la Thé Box, c’était une véritable nouveauté pour moi. Cinq mélanges seulement sont proposés : Igloo (dont j’avais entendu parler sur différents blogs), Detox, Ruben, Bloom et L’Envol. Mon choix s’est porté sur ces deux derniers.

L’Envol est un beau mélange de thé vert et de fruits (fraise de bois, rhubarbe, mangue), ce qui aurait pu me rebuter car c’est généralement une association que je redoute. Néanmoins, le parfum était très agréable, léger sans être évanescent, et je me suis laissée tenter. Bien m’en a pris : c’est effectivement un thé vert rafraîchissant et pas du tout écoeurant (ce que je redoute toujours lorsqu’il est question de thé vert aux fruits), et ferait, je pense, un excellent thé glacé.


Mais mon coup de cœur fut pour l’infusion Bloom, composée, entre autres, de tilleul, de basilic, de carthame, de souci, de rose… La liste est longue, mais… il n’y a pas l’ombre d’un morceau d’hibiscus dedans ! J’aime bien l’hibiscus, mais on en trouve partout ces derniers temps dans les infusions, sans doute à cause de la très belle couleur rose fuchsia qu’il donne aux boissons. Du coup, j’étais ravie de pouvoir tester quelque chose qui aurait un goût fleuri/aromatique sans basculer dans le fruit / le dessert. Je suis extrêmement fan, j’en bois très souvent, d’autant que j’ai découvert que l’infusion passait aussi bien chaude que froide. Et comme elle est dépourvue de théine, on peut en boire avant de se coucher sans risque de se retourner pendant une heure.

Du coup, il me tarde de pouvoir goûter les autres mélanges, même s’ils ne correspondent pas forcément à mes goûts, car le dosage est subtil, et je pense qu’ils seraient à même de me séduire, ou d’autres membres de la famille (la Crevette a le droit de siroter un fond de thé le week-end et a bu pas mal d’infusion glacée quand il a fait très chaud). En attendant, j’ai déjà commandé deux nouvelles boites de Bloom, histoire d’être parée pour l’été !

Vous pouvez commander sur le site Internet de Tamia & Julia

Rendez-vous sur Hellocoton !

David’s Tea

Au cours de mon séjour à Toronto, mon père et ma belle-mère, grands amateurs de thé devant l’Eternel, m’ont emmenée chez leur dealer préféré, David’s Tea. C’est une marque canadienne, originaire de Toronto, dont pas mal de blogueuses spécialisées connaissaient l’existence, mais moi pas du tout.

img_4678

La boutique-mère est élégante, lumineuse et colorée. Dehors, comme toujours en Amérique du Nord, une petite ardoise avec un message de bienvenue ou affichant les thés disponibles à emporter, accueille les visiteurs. Lorsque je m’y suis rendue, c’était bien entendu un hommage à la folie Pokemon Go.

C’est bien joli tout ça, me direz-vous, mais qu’en est-il du thé ? Comme j’essaie de limiter mes achats – spoiler, c’était complètement raté cette fois-ci – j’ai décidé de me concentrer exclusivement sur les thés parfumés et d’oublier les thés natures. J’ai tout de suite demandé à la vendeuse – adorable et très pro – quels étaient leurs best-sellers et, surtout, s’ils avaient des thés au goût “canadien”.

img_4680

Je n’ai pas été déçue, d’autant que la nouvelle collection saisonnière (oui, ils proposent certains parfums uniquement en saison) venait d’arriver. C’est bien simple, j’ai acheté les cinq parfums d’automne : chaï citrouille (thé noir), pomme au cidre (thé noir), cupcake carotte (infusion – offert à Isa pour son anniversaire), muffin myrtille (infusion) et granola aux noix (rooibos amande, noix de coco, nougatine). En plus de cela, j’ai jeté mon dévolu sur les parfums suivants : Forever Nuts/Abracadanoix (infusion), Oh Canada (rooibos au sirop d’érable), Birthday cake (rooibos) et Crème d’Earl Grey (thé noir).

A l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai pas encore tout goûté, car j’essaie au maximum de limiter ma consommation d’excitant (j’expliquerai pourquoi plus tard – non je ne suis pas enceinte). Nous en avons testé quelques-uns, et…

  • Forever Nuts est très sympa, plutôt pour une après-midi pluvieuse, et il est… rose.
  • Celui au granola n’a pas trop remporté nos suffrages, sans doute parce que le goût de la noix de coco est assez prégnant.
  • Oh Canada est une belle façon de commencer la journée, une fragrance très gourmande.
  • Blueberry Muffin est notre coup de coeur ! L’infusion a vraiment un goût de gâteau à la myrtille, ça sent bon, c’est joliment rose et ça met de très bonne humeur le matin.

Autre point important, la marque propose aussi des coffrets thématiques, par saison, bien entendu, mais aussi par occasion : maladie (luttez contre le rhume), gourmandise, rentrée des classes… J’adore le concept, c’est un bon moyen de faire un cadeau à un(e) théïnomane.

Seul bémol : Daivd’s Tea ne livre qu’en Amérique du Nord, et notre réserve d’infusion au muffin myrtille fond comme neige au soleil… Je vais devoir supplier mon père de m’envoyer une nouvelle dose.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Si Nancy m’était conté…

si-nancy-metait-conte

Il y a quelques semaines, j’ai reçu un paquet de la part de Lucy. Celui-ci contenait, outre des vêtements pour la Crevette, une jolie surprise parfumée pour moi : un sachet de thé. Et pas n’importe lequel : du Si Nancy m’était conté, une création de Betjeman & Barton que j’avais pu sentir dans leur boutique l’an dernier et que je m’étais retenue d’acheter.

Il s’agit d’un thé vert créé en hommage à la boutique de la marque sise à Nancy. Le sencha est aromatisé au coquelicot et à la bergamote, avec des notes de mirabelle et de macaron, deux grandes spécialités lorraines. L’odeur est un peu sucrée sans être écœurante et, une fois infusé, le thé est très agréable. Le goût est subtil et, même si l’amande domine, elle n’écrase pas pour autant le reste.
Même si c’est plutôt un thé à boire au goûter avec une pâtisserie, il m’est arrivé d’en consommer au petit déjeuner avec beaucoup de bonheur. Ceci est sans doute dû à la présence de bergamote, car j’adore l’earl grey et en bois tous les matins ou presque.

Une très jolie découverte, donc.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Energy Tea de Tekoe

Alors que cela fait des semaines mois que je résiste pour ne pas racheter de thé, Monsieur s’en est chargé à ma place quand, en allant nous chercher des bentôs, il a également rapporté un paquet de thé après un arrêt à la boutique éphémère Tekoe de la gare de Lyon (ainsi qu’une jolie photo que vous pouvez retrouver sur son compte Instagram).

IMG_0890.JPG

Le choix de l’Anglais s’est porté sur un Energy Tea : un mélange de thé vert, de maté, de gingembre et d’hibiscus. Cela ne correspond pas du tout à ce que j’aurais pris, ni forcément à ce que j’aurais aimé goûté, mais ce n’est pas plus mal, ça permet d’élargir les horizons.
energy-teaL’odeur est “fraîche”, légèrement fruitée (j’ai d’abord cru à de l’acérola) et acide, mais pas du tout écœurante ni étouffante (toujours mon grand reproche avec certains thés parfumés). Nous en avons bu hier et ce matin, songeant qu’on avait bien besoin… d’énergie, justement. Surprise : avec la présence d’hibiscus, le thé est rouge-rosé, une couleur qui s’intensifie à mesure qu’on laisse infuser.
En bouche, le goût est léger mais agréable, avec une petite pointe d’acidité qui réveille. Est-ce que ça donne vraiment de l’énergie ? Compte tenu de la présence de maté, je dirais que oui. Pour le reste, vu que je carbure au coca, je ne saurai pas trop dire… Quoi qu’il en soit, malgré la nuit pourrie et les aléas d’hier, je ne me suis écroulée de fatigue qu’en fin d’après-midi, ce qui est plutôt un exploit.

La boutique de la gare de Lyon est éphémère, mais la marque (suisse) envisage de s’établir définitivement à Paris une fois son implantation à Londres achevée, d’ici quelques mois.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Calendrier de l’Avent ChakaiClub 2015 – Jours 17 à 24

Et voilà la dernière ligne droite ! Ce soir, ce sera l’heure des excès de table et des cadeaux sous le sapin. Pour patienter, je vous propose un compte-rendu de la dernière partie de mon calendrier de l’Avent, ainsi qu’une petite conclusion.
Comme d’habitude, les photos sont tirées du site internet de ChakaiClub (mais je n’en ai pas trouvé beaucoup).

lemon-yellow-510x340

Jour 17 : Lemon yellow – Saveur citron
Connaissant mes goûts (peu d’agrumes), c’était pas gagné, mais j’ai été agréablement surprise par ce mélange d’oolong, de citronnelle et de citron. Le goût était présent sans être trop fort, et un jour de rhume, c’était parfait.

Jour 18 : Choc’orangette – Saveur chocolat orange
Celui-là, c’était le numéro maudit de mon calendrier : je n’ai pu le goûter qu’hier. En effet, la journée du 18 a été consacrée à… mes courses de Noël.
Par ailleurs, je reconnais que le mélange puerh, chocolat, orange ne me faisait pas trop fantasmer. Et à raison, suis-je obligée de le préciser : même si cela aurait sans doute plu à une personne qui apprécie l’association chocolat/agrume, je n’ai pas aimé. En outre, je trouve que le puerh est un thé déjà très particulier en temps normal, et que l’aromatiser n’est pas forcément heureux.

Jour 19 : Thé blanc cannelle – Saveur cannelle
Mélange de thé vert et de thé blanc, de pomme et de cannelle, c’était un thé très agréable à boire, frais tout en ayant une note festive. Étonnamment, j’ai davantage senti le goût de la pomme dans ce thé que dans celui intitulé “pomme au four”. Une jolie découverte.

la-vie-en-rose-510x340
Jour 20 : La vie en rose – Saveur framboise, poire, vanille
Infusion de pomme, betterave, papaye confite, avec arômes de poire et de vanille. La couleur est superbe, un magnifique rose fuchsia que l’on obtient dès les premières secondes de l’infusion grâce à la présence de la betterave. L’odeur qui s’en dégage est très sucrée (la betterave, encore), mais le goût est équilibré sans être écoeurant. Du coup, il est fort possible que je me l’offre pour varier des infusions à l’hibiscus.

Jour 21 : Oolong Fu Liang Farm
Un bon oolong nature, même si je ne suis pas spécialiste de la question. Le seul souci, c’est que ça se réinfuse beaucoup, que j’ai mis l’intégralité de la dose dans ma théière et que… j’avais un déjeuner professionnel. Hem.

Jour 22 : Surprise de la Mère Noël – Saveur orange vanille
Un thé vert contenant de la pomme, de la cannelle, des morceaux d’orange, du poivre rose, de la coriandre, des clous de girofle, de la cardamome et de la mauve. Je pense qu’on tient toutes les épices de Noël en un seul mélange.
On sent bien la vanille, le reste moins, y compris l’orange. Comme j’aime beaucoup la vanille, ça m’a plu !

Jour 23 : Douceur du Pôle Nord – Saveur citron vanille
Alors je me suis emmêlé les pinceaux et ai bu cette infusion de citronnelle, pomme, banane, datte, verveine, vanille, etc. (la liste est hyper longue)… ce matin avec l’Anglais. Si le parfum de vanille est agréable, on sent surtout le goût de la citronnelle. A titre personnel, ça m’a bien convenu, d’autant que ça m’a donné l’impression de bien nettoyer ma gorge des éventuels derniers microbes, mais Monsieur m’a dit qu’il avait l’impression qu’on avait essayé de noyer un moustique dans sa tasse (il a tout bu, hein). A vous de voir.

Jour 24 : Le Père Noël est un super héros – Saveur citron pamplemousse rose
Je tiens le coupable ! Celui qui embaumait toute la trousse le jour de son arrivée ! Il s’agit d’un mélange de rooibos et de maté vert, avec des écorces de cacao, de la pomme, de l’orange, du poivre rose, de la cardamome et de l’arôme de pamplemousse. C’était pas mal du tout, assez subtil malgré une odeur de pamplemousse un peu forte qui peut déplaire.

Le calendrier à réception, avec un petit guide des thés proposés et quelques recettes

Le calendrier à réception, avec un petit guide des thés proposés et quelques recettes

Au final, qu’en ai-je pensé ? J’ai beaucoup aimé ce principe d’un calendrier de l’Avent pour adultes, avec sa petite découverte quotidienne. Les différents thés et infusions proposés m’ont forcée à sortir de ma zone de confort, parfois avec succès, parfois moins. Bien entendu, il faut aimer les agrumes / les épices de Noël sinon on jette les trois quarts du calendrier, et j’aurais bien aimé des choses à l’amande (il y en avait mais pas beaucoup) ou à la fleur d’oranger, mais j’estime que le pari est tenu.
Me laisserai-je convaincre l’an prochain ? Oui, il y a de fortes chances. C’était une jolie façon de compter les jours jusqu’à Noël et de me faire plaisir, tout en assouvissant une de mes passions : le thé. En revanche, mes stocks perso n’ont pas trop diminué pendant cette période, il va falloir s’y remettre au plus tôt !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Calendrier de l’Avent ChakaiClub 2015 – Jours 9 à 16

Nous voilà repartis avec le second tiers de ce calendrier de l’Avent ma foi très prometteur. Après un début très plaisant, qu’en est-il de ce qu’on pourrait qualifier de “ventre mou” de la saison festive ?

figoolong1-510x340

Jour 9 : Figoolong – Oolong saveur figue
Un thé agréable, dont on sent bien les arômes. A titre personnel, je l’ai trouvé légèrement “sucré”, ce qui est sans doute dû au goût de la figue que j’associe systématiquement au sucre.

Jour 10 : Pomme au four – Thé vert saveur pomme caramel
J’ai bien apprécié ce mélange, même si j’ai trouvé le goût un peu léger. Impossible de le retrouver dans la boutique en ligne ChakaiClub.

Jour 11 : Little bouddha – Mélange de thé blanc Pai Mu Tan et thé vert saveur citron vanille litchi
Sur le papier, à part éventuellement la vanille, c’était assez mal barré. Néanmoins, quand je l’ai goûté, ce fut une agréable surprise : on sent bien les goûts annoncés sans qu’ils soient écrasants ou écœurants. En revanche, le thé est devenu très amer en fin de théière, au point que j’ai dû en laisser.

hibiscus-510x340
Jour 12 : Fleurs d’hibiscus – Infusion
Pour cause de gastro le jour même, je n’ai testé cette infusion qu’aujourd’hui, mais elle est très bien : colorée (comme toujours), goûteuse… Une bonne alternative au thé.

pochette-lutins-flocons-bonheur-510x340

Jour 13 : Flocons de bonheur – Saveur agrumes épices (écorce d’orange, morceaux d’ananas, arômes d’orange, mandarine, macaron, épices et vanille)
Aïe. En lisant la liste des arômes, j’ai eu un doute. A la dégustation, je n’en avais plus : malheureusement, j’ai détesté ce mélange. Rien à redire sur le fond, mais je n’aimais pas les composantes, et je l’ai trouvé écoeurant, au point de ne pas le finir (l’Anglais a plutôt apprécié).

the-vert-genmaicha-510x329
Jour 14 : Genmaicha – Thé vert au riz grillé
Pour la tatamisée que je suis, le genmaicha c’est un peu le graal : une de mes boissons favorites, pour le choix de laquelle je suis très chiante. Et bien en fait, il est très bien, surtout quand on ne veut pas mettre une fortune dans un thé japonais.

Jour 15 : La potion des lutins – Non aromatisé (?)
Là, je n’ai pas compris, car le livret indique que c’est un thé non aromatisé mais dans lequel on trouve des morceaux de citronnelle, de cannelle et des clous de girofle (entre autres). A titre personnel, il m’a beaucoup plu, cela rappelait un peu le chaï, et la girofle était bienvenue en ce jour où la crève a commencé à attaquer ma gorge.

the-noir-vietnam1-510x340

Jour 16 : Thé noir Vietnam – Thé nature
Je n’en attendais pas grand-chose car c’est le thé que le livret recommande d’utiliser si l’on souhaite élaborer son propre mélange. Effectivement, c’est un thé nature très simple, mais pas désagréable.

Le second tiers de ce calendrier est donc en demi-teinte, mais sans doute plus à cause de mes goûts qu’en raison de la sélection, que je trouve toujours de qualité. Allez, dernière ligne droite !

Rendez-vous sur Hellocoton !