10 Things I liked this week #158

La semaine a été… fatigante, mais ce n’est pas nouveau. Disons que c’était aussi un challenge, puisque l’Anglais devait assister à tout un tas d’événement professionnels et artistiques, si bien que j’ai pas mal géré l’intendance avec les enfants (en ayant quelques sueurs froides par moments). Heureusement que ce n’est pas le mois de la photographie tous les jours !
Néanmoins, la semaine fut bonne et s’est achevée agréablement.

  • Lundi, je démarre par une course effrénée pour déposer la Crevette à l’école en ce jour de rentrée de classes et emmener le Paprika à l’hôpital pour le dépistage de la dysplasie. Miracle miraculeux, j’arrive à l’heure aux deux endroits (en plus le médecin était coincé dans les bouchons).
  • Excellente nouvelle, le Paprika n’a pas de dysplasie de la hanche ! Même si on s’en doutait, ça reste un soulagement de se dire qu’on n’aura pas ce traitement-là à gérer.
  • Dans la foulée, j’abats une quantité impressionnante de corvées administratives en contactant la sécu, la mutuelle, la CAF et l’Agessa. J’en profite même pour m’abonner au Monde, chose que je me promets depuis 6 mois.
  • Mardi, je retrouve Shermane pour un thé chez George Cannon. Nous apprenons avec dépit qu’ils ne font plus les déjeuners (mais qu’allons-nous devenir ?), mais je me console avec un délicieux cake macha-chocolat noir. A retenter à la maison, tiens.
  • Je traîne ensuite Shermane dans les magasins pour “trouver des vêtements aux enfants”. Je finis avec un pull et des collants pour moi, normal. Quoi qu’il en soit, cette après-midi fut merveilleuse car elle m’a offert un sacré bol d’air dans ma vie de mère de famille au foyer.
  • Le soir, l’Anglais s’attelle à installer la nouvelle imprimante/scanner reçue la semaine dernière. Cet homme est fabuleux, la machine fonctionne, ce qui me permet d’écluser d’autres corvées administratives. On ne m’arrête plus.
  • Samedi, la Crevette assiste à sa première fête d’anniversaire chez un copain d’école. Maison sublime (la mère est designer), gâteau élaboré, jeux et activités… les parents nous ont bien foutu la pression pour l’année à venir ! Mais Mademoiselle est ravie, elle a boulotté des bonbons tout l’après-midi et dansé.
  • Le soir, c’est Danse avec les stars ! Mais c’est aussi rugby, et l’Anglais et moi alternons en commentant de façon totalement improbable les scores de l’équipe néo-zélandaise et les notes attribuées par l’un des juges. Cherchez pas, nous allons très bien.
  • Dimanche, après avoir reculé devant le déluge homérique et nous être planqués à la maison, nous recevons Florine pour parler tatouage et enfants en dégustant des gâteaux (c’était une visite prétexte pour présenter le Paprika).
  • Dans un moment de folie courage, j’ai décidé de faire un peu de pâtisserie. Heureusement qu’il restait de la pâte à biscuit dans le congélateur, sinon je n’en serais jamais venue à bout !
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 Things I liked this week #157

Si la semaine avait bien débuté (avec notamment l’impression d’être reposée pour la première fois depuis longtemps…), elle s’est achevée de façon chaotique, entre problèmes de santé et soucis domestiques. Arrivera-t-on à 10 ce soir ? Suspense.

  • Lundi, P & L viennent dîner à la maison avec leurs enfants. Comme en plus ils connaissent le problème d’avoir un bébé, ils apportent le dîner (et un cadeau de naissance !), c’est tout bénéfice.
  • Mardi soir, pour célébrer (timidement) Halloween, je prépare, avec Mademoiselle, des scones salés au potimarron, d’après la recette de Pomdepin. Bon, j’ai eu peur de les faire trop épais, donc ils sont un peu plats, mais c’est délicieux, surtout tiède avec du beurre.
  • Mercredi, c’est férié et j’ai un début de gastro, mais j’embarque quand même tout mon petit monde au marché pour m’offrir des fleurs. Les hortensias bleu violacé crient mon nom, je les rapporte à la maison, il ne faut pas contrarier la nature.
  • Jeudi, j’embarque le chat chez le véto pour renouveler les vaccins, et aussi parce qu’il a un chat dans la gorge depuis quelques jours. Verdict : une laryngite (si, c’est possible), et… des puces. C’est reparti pour un tour de stérilisation de la maison. La bonne nouvelle ? Pour un animal de son âge (8 ans), le chat est en excellente santé.
  • Ma belle-mère nous a adressé plusieurs colis de trucs oubliés lors de notre dernier passage à Orléans : un livre pour enfant en russe, des pulls faits maison pour les enfants et… (probablement – le colis était trop gros) nos voilages mis à la bonne longueur.
  • Samedi, ma mère accueille notre nouvel exil forcé dû aux puces du chat. On déjeuner bien, Queen Mum s’occupe de la Crevette, le Paprika ronfle dans son cosy… on souffle.
  • Nous recevons en même temps les cadeaux de naissance de ma famille pour le Paprika : il y a clairement une thématique “renard” dans les vêtements d’enfants cette année (mais tant mieux, c’est mignon et ça change des petites voitures).
  • Dimanche, Monsieur effectue une virée à Ikea, officiellement pour acheter son nouveau bureau, mais surtout pour faire l’acquisition d’une couette moelleuse et chaude. Sortir du lit sera un véritable challenge, cet hiver.
  • Le soir, pour célébrer le fait d’avoir survécu à cette semaine et tuer les éventuelles bactéries restantes, l’Anglais nous concocte des cocktails en guise d’apéritif. Ne nous laissons pas abattre.
  • Bonus : la maison a été aspirée, fumigénée, nettoyée, et le chat traité. Nous sommes débarrassés des puces.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 Things I liked this week #156

Ce fut une semaine un peu compliquée : Paprika qui nous en a fait voir des vertes des pas mûres, grosse fatigue générale… difficile de trouver à compiler dix bons moments de la semaine (sans parler du temps nécessaire !).

  • Mardi, j’ai emmené la Crevette à l’atelier de Baby art. Au programme, un mignon petit fantôme en forme de paume de main sur fond de ciel étoilé. Grand succès des paillettes.
  • J’ai réussi à lire autre chose que des romans Harlequin : un (court) recueil de poésie qui m’a remuée, et le début de Germinal, téléchargé après la rediffusion du film sur Arte.
  • Vendredi, j’ai retrouvé C. pour un déjeuner un peu au pied levé. Alors qu’on voulait tester une adresse vietnamienne, celle-ci était bondée, nous en avons donc déniché une autre, délicieuse. Et on s’est achevées dans une délicieuse pâtisserie qui proposait des gâteaux magnifiques.
  • De bonnes nouvelles de Baby O et de ses parents, exilés loin là-bas au sud (si, si, genre à côté des Pyrénées). Et des photos, aussi.
  • Faire une (grosse) entorse à nos principes et acheter une tétine pour le Paprika qui réclame beaucoup à téter. D’un coup, on a gagné en sérénité à la maison.
  • Nous sommes partis passer le week-end à Orléans, chez ma belle-mère, où j’ai pu me reposer, au propre comme au figuré.
  • Samedi, une jolie balade sous le soleil sur les bords de Loire, à jeter du pain à quelques rares canards.
  • Dimanche, profiter du feu de cheminée pour réchauffer l’après-midi humide et grise.
  • Beaucoup pleurer mais beaucoup avancer chez le psy. C’est fatigant, mais constructif.
  • Commencer à discerner un début de “calage” du Paprika (même si on reste circonspects !).
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 Things I liked this week #155

Cette semaine a été marquée par la reprise de notre vie sociale (enfin, surtout la mienne, vu que l’Anglais a presque tous les jours des interactions avec des adultes qui n’impliquent pas les enfants) (le veinard). L’autre grand enjeu, en ce moment, consiste à lutter contre le manque de sommeil, ce qui n’est pas toujours simple. On fera mieux la semaine prochaine.

  • Mercredi, je reçois mon père venu tout spécialement du pays-du-caribou pour rencontrer le Paprika. La journée se déroule agréablement, et je déguste même mon premier steak tartare depuis des lustres (l’an dernier, quoi).
  • Puis mon beau-père nous a rejoints pour la soirée, à la grande joie de Mademoiselle, qui n’avait pas été gâtée par ses grands-parents depuis… oh, au moins 5 jours.
  • Jeudi, un rendez-vous avec la sage-femme confirme que je n’avais pas à m’inquiéter pour la croissance du Paprika. Bon, entre-temps j’ai trouvé un nouveau sujet d’inquiétude (la parentalité, ce merveilleux moment), mais ça va nettement mieux.
  • Le soir, nous confions la Crevette à sa baby-sitter attitrée et emmenons le Paprika rencontrer des amis. Bonne ambiance, grandes discussions et pas mal de (bon) vin. C’était très bien, mais on le paie cash tout de suite avec un certain manque de sommeil et une légère déshydratation au réveil.
  • Vendredi, Popi, une camarade de l’Anglais, vient dîner à la maison avec son+1. Nos invités sont grecs, et nous passons la soirée à discuter des différences entre nos pays, de l’adaptation dans une ville étrangère, et à manger de délicieuses spécialités. Une vraie soirée culturelle, en somme.
  • Samedi, mon père, ma sœur, ma nièce, mon oncle, ma tante et une de mes cousines viennent nous rendre visite et faire la connaissance du Paprika. Encore une fois, on discute beaucoup, et on mange encore plus de macarons (au rythme actuel, je peux affirmer que la Crevette est constituée de 20% de macarons à la vanille et 15% de macarons au chocolat…).
  • Dimanche, Leen et moi assistons à une représentation prévue de longue date (on a pris nos abonnements avant que j’aie connaissance de ma grossesse), celle de l’opéra “Don Carlos” à Bastille. Plus de détails très bientôt.
  • Cette semaine fut végétale, j’ai fait un casse chez le fleuriste : bouquet aux teintes orange et blanche mercredi, succulente samedi et gros bouquet de roses et d’hortensias dimanche. Je ne pense pas que ça va durer, mais en attendant je trouve ça très beau.
  • Même si ce n’est pas en soi un sujet agréable, la vague de dénonciation des violences sexistes fait plaisir à voir, car elle montre que la parole se libère enfin.
  • Malgré un refroidissement ce week-end, j’ai bien profité des températures clémentes de début de semaine (et j’ai marché au moins 5 kilomètres par jour – pas étonnant que je perde mes kilos de grossesse à toute allure).
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 Things I liked this week #154

Première semaine complète à la maison, avec des hauts et des bas. On dort peu et mal (le Paprika a la détestable manie de ne pas vouloir dormir à 4h du matin, alors que ses parents vendraient père et mère pour ce faire), on se nourrit presque exclusivement chez Picard (adieu mes rêves de cuisine pour encore plusieurs semaines) et on a les nerfs à fleur de peau (non je ne hurle pas parce que j’ai fait tomber une cuillère par terre, je m’exprime. Fort).
Néanmoins, ce fut aussi l’occasion de beaux moments, alors c’est parti pour le récapitulatif.

“Harry Potter et la pierre philosophale”

  • J’ai sacrément retrouvé la ligne : entre le ventre qui donne l’impression que je ne suis qu’en début de grossesse et les jambes qui s’affinent à mesure que la rétention d’eau reflue, je commence à espérer retrouver ma silhouette dans moins d’un an.
  • Bienvenue, baby O. ! Tu n’imagine pas à quel point on est heureux d’apprendre ton arrivée.
  • Toute la semaine, les cadeaux de naissance et les cartes de vœux ont continué d’arriver. Pour un peu, on y prendrait goût (j’en profite pour remercier La reine des paupiettes et lui souhaiter un bon anniversaire en retard).
  • Les copines sont venues aux nouvelles pour savoir comment j’allais. Ben, euh, disons que ça dépend (surtout de mes heures de sommeil).
  • J’ai improvisé deux bentô pour les déjeuners de Monsieur. Qui s’est tapé la honte avec ma boîte à bentô rose et noire ornée d’un chat scintillant.
  • La nouvelle box en édition limitée de chez Sushi Shop déchire sa maman. Et en plus, j’ai récupéré deux furoshiki parce qu’on faisait partie des premières commandes (oui, deux jours de suite…).
  • Je lis à peu près un roman par jour. OK, ce sont des Harlequin Azur qui font entre 120 et 150 pages, mais ça me détend énormément, et ça m’occupe l’esprit.
  • Vendredi, l’Anglais et moi avons passé la fin de journée en amoureux : après une petite balade au Luxembourg (qui m’a rappelé ma folle jeunesse, quand j’étais étudiante dans le quartier), nous avons effectué un pillage en règle de la librairie Les Belles Lettres, où je n’avais jamais mis les pieds malgré les multiples encouragements de mon entourage estudiantin. Cet endroit est l’antre du mal pour mon portefeuille.
  • La sortie a été couronnée par un dîner d’anniversaire-en-retard au restaurant Les grillades de Buenos Aires, où nous avons fait bombance (et bu un délicieux Malbec).
  • Dimanche, nous avons pu organiser une sortie en famille à l’Orangerie de Meudon, où se tenait une fête Renaissance sur le thème de Rabelais. Bon, en fait, c’était une mini fête médiévale qui nous a permis de croiser par hasard des copains pas vus depuis longtemps, et de racheter du matos (alcoolisé ou comestible pour l’essentiel, mais pas que).
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 Things I liked this week #153

Je fais volontairement une ellipse sur les quatre dernières semaines, notamment parce qu’au début je n’avais pas grand-chose à raconter (j’étais noyée sous le boulot avant la date de mon accouchement) et ensuite parce que j’étais à la fois trop fatiguée et enfermée pour avoir quoi que ce soit d’intéressant à dire. Les choses ont évolué à partir de lundi dernier, si bien que je suis enfin en état (plus ou moins comateux, avouons-le), de remettre ces récapitulatifs au goût du jour.

  • Je suis sortie de la maternité ! Au bout de 8 jours ! Il était temps, je n’en pouvais plus des plateaux-repas anémiques et des douches communes sans pression ou eau chaude (l’AP-HP est remarquable niveau soin, mais alors on sent que les équipements n’ont pas été remis au goût du jour depuis un moment…).
  • La maison était nickel. Genre ça n’avait pas été aussi propre depuis la naissance de la Crevette il y a trois ans et des poussières. Encore un coup de super Belle-maman.
  • L’Anglais et moi avons débouché une (très) bonne bouteille quand je me suis enfin sentie d’attaque pour boire de l’alcool. Et pour mon premier dîner, j’ai eu droit à une combo sushi + champagne, parce que, bon, on n’a qu’une vie.
  • Après un message un peu cafardeux sur Facebook (j’y reviendrai sans doute), plein de gens m’ont contactée pour prendre de mes nouvelles, merci !
  • Les premières jolies cartes de vœux sont arrivées. J’ai beaucoup aimé l’effort des copines pour que celles-ci ne soient pas (trop) genrées.
  • Comme les gens me connaissent bien, outre les vêtements destinés au Paprika, j’ai reçu du chocolat, des bonbons et du thé.
  • Je me suis offert des fleurs. Pour fêter mon retour chez moi (et reprendre un peu possession des lieux), j’ai choisi des hortensias qui m’évoquent toujours la Bretagne et ma grand-mère.
  • Samedi, nous avons passé notre première journée en famille, et nous avons même réussi à sortir jusqu’à la librairie (c’est important de donner les bons réflexes aux enfants dès le plus jeune âge). Nous en somme ressortis avec un bel album sur le jazz manouche dédicacé pour la Crevette.
  • J’ai renoué avec la lecture. OK, j’ai lu deux Harlequin de la collection Azur, mais c’est toujours ça de pris et, à 4 heures du matin, ça passe tout seul.
  • Dimanche, j’ai (littéralement) mis la main à la pâte pour occuper Mademoiselle : nous avons fait de la pâte à sel (et je pense qu’il y en a partout par terre).
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 Things I liked this week #152

Une semaine haute en couleurs et en aventures, c’est le moins que l’on puisse dire ! Entre la reprise et le boulot en souffrance, je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer. Mais au bout du compte, c’était une semaine stimulante.

  • Lundi, alors que je m’échine depuis une semaine à travailler sur mon vieux PC portable, l’Anglais et moi décidons d’aller m’en acheter un neuf, avec un budget relativement conséquent. La lutte avec les vendeurs Fnac et leur incompétence (des bugs en série depuis le matin, parait-il) nous font rebrousser chemin après une heure de patience, mais Monsieur – gloire à lui – finit par aller m’acheter ma nouvelle machine à Vélizy. Joie et bonheur intenses.
  • Mardi, c’est la première rentrée des classes de la Crevette (oui, déjà). Elle n’est pas franchement ravie, mais il faudra bien qu’elle s’y fasse.
  • Nous effectuons (encore) une virée à Ikea pour compléter les courses d’il y a quinze jours, notamment des paniers pour la nouvelle étagère et le sommier à lattes du lit “de grande”. Parcours effectué en un temps record.
  • Jeudi, j’amuse la galerie (et Facebook) en publiant une citation de ma traduction du moment. Une sombre histoire de grâce lunaire et de fellation, qui a clairement titillé les imaginations !
  • Vendredi, nous recevons une très jolie carte faite maison de la part d’amis qui nous remercient de notre présence à leur mariage il y a un an. L’idée est jolie et nous fait très plaisir.
  • Samedi, nous avons bravé la météo incertaine pour assister au forum des associations de notre ville. Bilan : je suis réinscrite à la piscine, on va continuer l’initiation avec la Crevette, et Mademoiselle aura même un cours d’éveil corporel.
  • J’ai reçu mon cadeau d’anniversaire de la part d’Isa – oui, on a un peu de retard, je suis née en mai ; mais c’est quasiment devenu une tradition, alors c’est pas grave, et au moins ça tombe quand on s’y attend le moins !
  • L’Anglais et moi avons été pris d’une frénésie de montage de meuble / rangement / nettoyage de l’appartement. Il manque encore des choses, il y a encore pas mal de boulot, mais ça prend forme. Après plus de cinq ans passés ici, on dirait qu’on prend enfin nos marques.
  • Malgré le manque total d’envie et la nécessité de jongler avec les horaires de la Crevette, j’ai réussi à garder le cap du boulot, en sacrifiant une soirée et un bout d’après-midi.
  • Nous avons passé la semaine à (re)voir des films de notre adolescence : Matrix, X-Men et L’armée des 12 singes (j’ai découvert ce dernier, j’ai mal dormi la nuit suivante, ça alors quelle surprise).
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 Things I liked this week #151

Ce fut une semaine assez intense, entre reprise du boulot, corvées diverses et variées (j’ai déjà dit que je détestais l’administratif ?) et fortes chaleurs les deux premiers jours. Mais étrangement, j’ai réussi à m’en sortir et, ce soir, je garde globalement un sentiment de bien-être – c’est que ça ne devait pas être si terrible que ça !

  • Lundi, après une soirée aux urgences, l’Anglais a eu confirmation qu’il n’avait rien de cassé après une rencontre pour le moins intense avec un vélo dans les îles anglo-normandes le week-end précédent. Soulagement.
  • Mardi, j’ai vu mon père (qui habite au Canada, je rappelle). Nous avons passé une bonne partie de la journée ensemble, entre un resto japonais devenu italien et une balade dans ma ville de banlieue. En revanche, c’est pas cette année que je verrai ma demi-sœur.
    En plus, il m’a fait quelques courses à l’épicerie coréenne à côté de là où il séjournait, il a donc de nouveau du riz et de la sauce pour soba à la maison !
  • Jeudi, L&P sont venus à la maison avec leurs enfants. Pendant que ces messieurs effectuaient quelques courses, L et moi avons emmené les filles à l’atelier de baby art que fréquente la Crevette de temps à autre. C’était une grande première pour Miss L, qui a semble-t-il bien aimé. La Crevette était à fond, comme souvent quand il faut barbouiller quelque chose. Quant à moi, j’ai découvert que je connaissais quand même vachement de monde dans mon bled, à force.
  • J’ai reçu une très belle carte postale de Malena avec une vue ancienne de Nice. Merci !
  • En même temps, j’ai reçu mon livre de la ronde des poches organisée par Armalite : Comment braquer une banque sans perdre son dentier, de Catharina Ingelman-Sundberg. En revanche, ma swapée avait déjà lu Du domaine des murmures, de Carole Martinez (mais je m’y attendais un peu)
  • Vendredi, après avoir essayé (en vain) de commander Fécondité d’Emile Zola chez mon libraire préféré, j’ai décidé de nous offrir des pâtisseries de Carl Marletti pour faire contre mauvaise fortune bon cœur. Au moment où j’entre, l’Anglais m’envoie un message : “Tu envisages de passer chez Marletti ?”. Grands esprits, dix ans de vie commune, tout ça. Et l’éclair de saison figue-menthe était tomber.
  • Samedi matin, Monsieur a emmené Mademoiselle se défouler au parc, et j’en ai profité pour me reposer écluser les corvées ménagères. Moi et mon obsession de la maison bien tendue…
  • Nous avons pris le temps d’ouvrir les deux colis envoyés par Elise, pleins de vêtements de petite fille. Gros succès auprès de la principale intéressée, qui aurait voulu annexer les chaussons (un peu trop grands) tout de suite.
  • Le soir, avec des amis venus de l’Est assister à un match de baseball (cherchez pas), nous sommes allés dîner au Korean barbecue. Une découverte pour nos invités autant que pour la Crevette, et tout le monde a adoré.
  • Ce matin, Monsieur est parti avec Mademoiselle assister au second match de baseball du week-end, me laissant les coudées franches pour me balader au vide-grenier à côté de la maison. Je n’ai rien acheté, mais j’y ai quand même passé pas loin de deux heures.
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 Things I liked this week #150

Première semaine parisienne complète depuis fin juillet, et reprise de quelques habitudes (autant que faire se peut, puisque la nounou de la Crevette était encore en congés).

  • Lundi, j’ai retrouvé ma mère pour la visite de l’exposition David Hockney, à Beaubourg. C’était bien, intéressant, coloré et drôle. Et puis l’avantage des grandes toiles, c’est qu’on ne peut pas forcément en accrocher 200, même dans une immense rétrospective comme celle-ci.
  • Le soir, nous avons récupéré la Crevette qui était avec son autre grand-mère. Ce fut l’occasion de lui faire découvrir les makis (elle a bien aimé ceux au saumon et au fromage frais, pour le reste, il y a encore du boulot).
  • Mardi, nos amis japonais sont venus à la maison avec leurs enfants avant de rentrer au Japon le soir. Longue après-midi au cours de laquelle les trois petits ont joué chacun dans son coin, avant que la Crevette et M. se mettent à jouer au docteur. Là encore, on peut parler de première approche !
  • Mercredi, l’Anglais s’est occupé de Mademoiselle : matinée de cueillette à Viltain (avec pleiiiin de framboises), après-midi au square.
  • Le même jour, j’ai reçu ma nouvelle cocotte Staub (ovale 33cm, bleu intense). Je sais, ça n’intéresse pas grand-monde, mais je sais que je vais pouvoir mitonner des trucs cet hiver sans me demander en permanence si ça va tenir dans les casseroles.
  • Jeudi, direction Ikea pour l’acquisition d’un lit “de grande” pour la Crevette. Cette dernière a bien aimé la visite, du moins au début, et se serait assise sur chaque lit / canapé / siège / autre qui passait si on l’avait laissée faire. En prime, on n’a quasiment pas dévié de ce qu’on voulait acheter, un exploit.
  • Le soir, nous avons repris les séances de “baby art” avec la confection d’une fleur assez rigolote, qui m’a en plus valu des compliments sur les compétences plastiques de Mademoiselle.
  • Vendredi, alors que Monsieur s’est levé à point d’heure pour partir dans les îles anglo-normandes, la Crevette et moi avons retrouvé ma mère pour un déjeuner entre filles, avant d’aller voir ma sœur. Les deux cousines ont fait connaissance (enfin, Mademoiselle a regardé Bichette dormir et manger). Puis les trois générations de filles sont parties faire du shopping, ça n’a pas été triste.
  • Samedi matin, j’ai emmené la Crevette à la piscine, espérant éviter le monde et l’occuper de façon amusante. Deux heures de pataugeoire / petit bain / grand bain plus tard, elle n’a même pas daigné s’assoupir au moment de la sieste. Quelle arnaque.
  • Au cours du week-end, j’ai (un peu) cuisiné pour essayer de désengorger le frigo. Bon, j’avoue, je ne suis pas certaine que le quatre-quarts était une priorité absolue…
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 Things I liked this week #147 #148 #149

Vous l’aurez remarqué compte tenu de l’énooorme activité de ce blog, j’étais en congés, et c’est donc un résumé un peu condensé que je vous propose pour les trois dernières semaines. Notamment parce que mes journées se sont globalement résumées à piscine + marché + sieste, le tout arrosé d’un peu de lecture. Du coup, je vous livre mes meilleurs moments pêle-mêle.

  • Avant le départ, recevoir Ioionette à dîner. En plus elle a apporté les (délicieuses) tomates du jardin de sa soeur, c’est merveilleux.
  • Après un énième rendez-vous chez le médecin, m’octroyer une nouvelle pause chez KL Pâtisserie – et m’entendre dire qu’il n’y a plus de croissants ni de brioches au sucre à 10h du matin, tristesse.
  • Repartir avec des gâteaux parce que, bon, on va pas se laisser abattre.
  • Après un trajet sans heurts de Paris à Nîmes, arriver sous une chaleur écrasante (36°…) mais découvrir que ça a bien profité à la piscine : il y fait 29°, on y entre sans souci et on peut y rester une heure à barboter.
  • M’offrir deux soirées de natation sous la lune, dans une eau parfaitement tiède, bercée par les bruits de la campagne.

  • Apprendre la naissance de ma nièce, Bichette (oui, ceci est son nom de code), juste au moment où je laisse mon téléphone traîner loin de moi pendant une demi-heure.
  • Prendre le temps de lire, et finir trois livres. Pas du tout ceux que j’avais prévus, d’ailleurs, mais il ne faut pas chercher.
  • Du coup, rayer un item de plus sur le défi PAL Vacances de Sunalee.
  • Célébrer (en pensée) le mariage de mon cousin, dont les photos témoignent qu’il fut grandiose (le mariage, pas mon cousin) (encore que).
  • Visiter comme tous les ans la foire aux vins d’Uzès et rentrer avec (quelques) bouteilles cartons.
  • Faire un tour au festival de la céramique d’Anduze et craquer pour un magnifique vase d’un bleu soutenu totalement hors de prix. M’offrir le petit modèle pour me consoler, et me faire offrir un photophore de la même série par ma belle-mère, dans des teintes céladon.
  • Recevoir via Instagram et Facebook des critiques positives de lectrices… brésiliennes (mon premier roman a été publié au Brésil il y a 2-3 mois). Ca fait chaud au cœur !

  • Passer deux jours à jardiner en famille : taille de la lavande, expulsion des vieux arbustes et des mauvaises herbes, plantations… chacun a mis la main à la pâte.
  • Voir avec fierté la Crevette surmonter ses appréhensions et “découvrir” qu’elle flotte avec ses brassards. L’entendre revendiquer qu’elle apprend à nager (il y a de l’idée), et la voir même retirer avec décision ses bouées pour se lancer dans l’eau (avec nous, bien sûr).
  • Emmener la petite à la découverte de la bambouseraie de Prafrance, à Anduze, et constater une fois encore que le jardin japonais est le plus bel endroit du parc (surtout quand on y va tout de suite à l’ouverture).
  • Rentrer à la maison et profiter de quelques jours en amoureux car Mademoiselle reste avec sa grand-mère.
  • Retrouver des amis japonais et leurs enfants pour un dîner “en famille”, échanger sur nos vies professionnelles et personnelles, les différences culturelles…
  • Consacrer plusieurs jours à faire le ménage à fond : les températures sont suffisamment clémentes fraîches pour que j’aie envie de m’agiter avec l’aspirateur et les lingettes dépoussiérantes.
  • S’offrir une sortie au cinéma qui nous a enchantés (bientôt un article), et rire toute la soirée.
  • Découvrir qu’une nouvelle blogueuse parle de moi car nous avons en commun d’avoir des filles dysplasiques.
  • Rencontrer enfin Bichette (mais si, voyez plus haut) et s’apercevoir qu’en fait, on ne perd pas trop la main quand il s’agit de tenir un bébé (très calme, d’ailleurs). Après-midi de mignonnitude totale.

Voilà, c’est tout ! Dès la semaine prochaine, je reprendrai un rythme de publication “normal”, mais je ne me sentais pas capable de trouver 10 choses différentes par semaine.

Rendez-vous sur Hellocoton !