Cuisinons nos livres #3

Cette semaine a été assez peu productive. En cause : un week-end loin de la maison, plusieurs sorties et, surtout, une Crevette à demeure, ce qui m’a quand même pas mal vidée de mon énergie. J’ai réussi à cuisiner des choses plus ou moins neuves une seule fois. J’espère que la semaine prochaine sera plus productive !

Mardi soir, j’ai donc refait encore une fois la soussoupe de radis noir de Guillaume Long (en plein mois d’avril…). Je botte un peu en touche parce que j’ai déjà réalisé cette recette plusieurs fois dans l’hiver, mais j’ai introduit une nouveauté : il me restait du fond de lapin (bouillon de cuisson) de vendredi et je m’en suis servie pour faire cuire les légumes. C’était une bonne idée, car ça a ajouté un goût à la soupe. A refaire à l’occasion.

Betterave

Pour suivre, j’ai préparé une tarte à la betterave dont j’avais donné la recette l’an dernier sur le blog. Malheureusement, je n’ai pas trouvé de chèvre frais dans mon supermarché, et j’ai utilisé de la ricotta, ce qui a encore adouci le goût. En outre, l’une de mes betteraves n’était pas assez cuite et le mélange noisette / ricotta était trop épais, ce qui a donné un résultat franchement médiocre.
La prochaine fois que je trouve des betteraves crues, je fais un bortsch !

Et ailleurs ? Grâce au hashtage #cuisinonsnoslivres sur Instagram, on trouve des réalisations d’Isa (qui a fait un récapitulatif sur son blog), Sunalee et Pauline cette semaine.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cuisinons nos livres #1

Allez, ça faisait longtemps que je n’avais pas fait de compte-rendu de cuisine, je suis sûre que ça vous manquait. Cette semaine, j’ai repris doucement le chemin de la bibliothèque culinaire : j’ai envie de faire plein de choses, mais je suis parfois limitée par la fatigue ou les choses déjà prévues.

gratin

Lundi soir, sur une demande spéciale de l’Anglais, j’ai refait des saint-jacques flambées au whisky – et je me suis encore foutu la trouille avec la flamme, même si cette fois-ci la hotte était éteinte. A l’origine, j’avais prévu de tester une recette où les coquillages étaient flambés au calvados, mais il me manquait des éléments et je n’avais pas envie de me casser la tête. C’était toujours aussi bon.
Mercredi, grande innovation : j’ai ressorti un vieux 180°C (oh, ça va !) et j’ai concocté un gratin de courgettes aux amandes. Très facile et assez rapide à faire, ce fut une grande réussite, il n’en est rien resté (on l’a accompagné de jambon de Parme, c’était parfait).

Jeudi, à l’occasion de la venue d’Isa, j’ai refait un tekone-zushi (une espèce de chirashi au poisson mariné), à base de bonite – grâces soient rendues à Monsieur Picard qui les commercialise depuis quelques semaines.
Deux fois cette semaine, j’ai préparé la soupe de pain rassis dénichée dans un vieux Régal, et que je décline très souvent : ça me permet d’écluser le pain sec et de me faire une soupe ultra réconfortante en moins d’une demi-heure, c’est tout bénef.

Promis, je reprendrai de façon plus sérieuse dans les semaines à venir. Disons que je reprends des forces pour la suite du challenge.

Rendez-vous sur Hellocoton !