Challenge PAL de vacances : le bilan

Début juillet, à l’initiative de Miss Sunalee, je m’étais lancée dans ce challenge avec bonheur, songeant que cela m’aiderait à désengorger ma PAL toujours croissante. Certaines catégories étaient vouées à l’échec dès le départ (la numéro 3, par exemple), car rien ne correspondait, d’autres avaient un ou plusieurs titres associés, mais je n’ai pas eu le temps de les combler. En cause, une météo très chaude, des vacances passées à lézarder et… l’achat de nouveaux livres (forcément).


Voici où j’en suis :

1. le titre contient un nom de lieu géographique (pays, ville, région, fleuve…), Notes de Hiroshima, Ôe Kenzaburô
Un livre dur, qui n’est pas un roman mais un recueil d’articles à l’époque où cet écrivain japonais était journaliste. Rédigés au milieu des années 1960, les articles offrent une vision sans fard de la situation à la fois politique et sanitaire de Hiroshima et de la question nucléaire.
En discutant avec des amis japonais, j’ai découvert que c’était un classique étudié en classe là-bas.

2. le titre doit être un vrai jackpot au Scrabble. En reprenant l’idée de Lire sous la contrainte, il s’agit d’additionner les points de chaque lettre du titre et de l’auteur selon les règles du Scrabble: A,E,I,L,N,O,R,S,T,U : 1 point; D,G,M : 2 points; B,C,P : 3 points; F,H,V : 4 points; J,Q : 8 points; K,W,X,Y,Z : 10 points (l’exemple est ici)
J’avais le titre : Tout ce qui est solide se dissout dans l’air, de Darragh McKeon, mais je n’ai eu ni le temps, ni le courage de m’y mettre. Vu que ce roman traîne dans ma PAL depuis l’été dernier, je commence à m’inquiéter un peu…

3. le titre contient soit “chant/chanson”, soit “musique” ou est le titre d’une chanson, ou s’en inspire très fort, ou contient le nom d’un musicien/chanteur
Comme dit plus haut, aucun livre de ma PAL n’entrait dans cette catégorie.

4. le titre contient un prénom ou un nom de personne, Mousseline la Sérieuse, Sylvie Yvert
Seul titre correspondait à la catégorie, ce court roman historique, construit comme des mémoires posthumes de Marie-Thérèse-Charlotte de France, fille de Louis XVI et Marie-Antoinette, m’avait été prêté par Malena il y a quelques mois. Si le style est beau, j’ai été agacée par le royalisme sous-jacent de l’oeuvre (ce qui est normal, vu le personnage) et je n’ai pas appris grand-chose, ayant lu à plusieurs reprises le roman Fille de roi dans ma jeunesse, qui traite exactement du même sujet.

5. le titre est composé d’un seul mot
Paris, d’Emile Zola, dernier tome de la trilogie des villes. Il est en cours, j’en ai lu la moitié à peu près, et je vais sans doute le finir dans les jours qui viennent, mais je ne serai pas dans les temps pour l’inclure dans le défi !
Comme toujours avec Zola, c’est génial, mais il faut s’accrocher. Ce roman a en outre la particularité, à mes yeux, de trouver un écho très moderne dans son analyse, plus d’un siècle après sa publication.

6. le titre ne contient pas d’article
Derniers témoins de Svetlana Alexiévitch, sur lequel je bute depuis plusieurs mois (non parce que c’est mauvais mais parce que c’est une lecture très, très dure et que je souffre).
Ou Moderne, sans être occidental de Pierre-François Souyri, génial essai sur la naissance du Japon moderne, par un professeur dont j’ai suivi les cours et que j’ai toujours admiré. Il me reste une centaine de pages, j’en viendrai à bout bientôt, je pense. Fait étrange, ce livre m’a fait rêver en japonais, une première depuis bien dix ans?

7. le titre contient un mot lié à la nourriture ou à une boisson, A boire et à manger avec Sonia Ezgulian, Guillaume Long
Je me suis retrouvée dans la critique d’Armalite. La lecture était plaisante, le dessin toujours agréable, et l’ensemble donnait faim, mais on était plus dans le livre-hommage à une cuisinière que l’auteur admire beaucoup que dans le livre-recette moins ambitieux mais plus abordable. J’ai passé un agréable moment, mais je ne suis pas certaine de reproduire une des recettes de ce tome, contrairement à d’autres qui sont devenus des classiques de la maison (la soussoupe de radis noir, l’aubergine au four, les tagliatelles de la fin du monde…).

8. le titre contient un mot désignant un animal, Le Guépard, Giuseppe Tomasi di Lampedusa
J’en ai déjà parlé plus tôt, je vous renvoie à l’article que je lui ai consacré. Une très belle lecture, que je recommande.

Le bilan est en demi-teinte pour ce qui est du niveau de ma PAL (dans le même temps, j’ai dû lire au moins 3 livres qui n’étaient pas dedans au début du challenge), mais je suis quand même contente d’avoir lu des titres qui poireautaient depuis un moment.
J’ai hâte de lire le récapitulatif des autres participants.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Challenge PAL de vacances

A l’initiative de Miss Sunalee, et suite à une réflexion personnelle, je me lance dans ce défi estival qui consiste à essayer d’écluser un peu sa PAL. Sunalee nous propose en outre huit catégories à cocher pour choisir ses lectures, mais aussi de publier nos lectures sur Instagram avec le hashtag #palvacances2017. J’ignore si j’y arriverai (et je pense que je cumulerai aussi avec les catégories du Reading challenge 2017), mais cela me motive !

En revanche, Sunalee recommande d’utiliser des livres qui sont dans la PAL ce jour. C’est tout à fait possible, sauf que j’en ai actuellement un en cours que je devrais finir dans la semaine et, du coup, je me demande s’il entrera dans le décompte.


Voici donc les huit catégories :

  1. le titre contient un nom de lieu géographique (pays, ville, région, fleuve…), Notes de Hiroshima, Ôe Kenzaburô
  2. le titre doit être un vrai jackpot au Scrabble. En reprenant l’idée de Lire sous la contrainte, il s’agit d’additionner les points de chaque lettre du titre et de l’auteur selon les règles du Scrabble: A,E,I,L,N,O,R,S,T,U : 1 point; D,G,M : 2 points; B,C,P : 3 points; F,H,V : 4 points; J,Q : 8 points; K,W,X,Y,Z : 10 points (l’exemple est ici)
  3. le titre contient soit “chant/chanson”, soit “musique” ou est le titre d’une chanson, ou s’en inspire très fort, ou contient le nom d’un musicien/chanteur
  4. le titre contient un prénom ou un nom de personne, Mousseline la Sérieuse, Sylvie Yvert
  5. le titre est composé d’un seul mot
  6. le titre ne contient pas d’article
  7. le titre contient un mot lié à la nourriture ou à une boisson, A boire et à manger avec Sonia Ezgulian, Guillaume Long
  8. le titre contient un mot désignant un animal, Le Guépard, Giuseppe Tomasi di Lampedusa

Pour la peine, j’ai mis à jour la page consacrée à ma PAL, plus du tout d’actualité puisque la quasi-totalité des bouquins listés dessus est à la cave, en attendant des jours meilleurs.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Challenge estival 2015 : le bilan

Fin juin, je vous parlais d’un challenge consistant à vider sa PAL (pile à lire) pendant l’été. Après avoir dressé un état des lieux assez inquiétant, je m’étais interdit de racheter des livres tant que le défi ne serait pas achevé.

Trois mois plus tard, force est de constater que le résultat est mi-figue mi-raisin. Si j’ai pu éliminer une douzaine de bouquins de ma PAL, je n’avais pas prévu que j’en rapporterais 17 (dix-sept) de mon voyage aux Etats-Unis, ni qu’on m’en prêterait d’autres. De plus, après avoir établi ma liste, je me suis rendu compte que j’avais encore oublié d’autres ouvrages sous mon lit, dans mes toilettes (oui, et alors ?) ou dans un coin de sac à main. Et puis, je l’avoue, j’ai parfois cédé aux sirènes de la librairie : j’ai dévoré les nouvelles de ma copine Angéla Morelli (je vous en reparlerai sans doute), me suis offert quelques romances supplémentaires (des fois que ça manque) et un ou deux bouquins qui me faisaient de l’oeil.

Au final, si seuls 13 titres ont disparu de ma pile, ce ne sont pas les seuls que j’ai lus. Et puis il existe une certaine “injustice” : s’il est facile d’écluser un petit recueil de nouvelles, avaler les 600 pages en souffrance des Misérables m’a pris une dizaine de jours. De même, j’ai pu avancer dans certains ouvrages mais pas forcément les terminer parce que leur lecture exige une concentration qui me fait parfois défaut depuis la rentrée.
En revanche, j’ai bien aimé l’idée de se constituer une PAL et d’en rayer au fur et à mesure les titres qui ont été lus. Du coup, j’ai créé une page dédiée.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Challenge estival 2015 : je vide ma PAL

Hier après-midi, j’ai vu passer ce défi sur mon fil d’actualité Facebook et, compte tenu de la montagne de livres qui s’accumule à divers endroits de la maison, j’ai décidé d’y prendre part. L’idée est d’écluser un maximum de livres entre le 21 juin et le 20 septembre.
Pour être tout à fait honnête, j’ai décidé d’arrêter d’acheter des livres (hors BD, cadeaux et craquages pour la Crevette) début mai quand je me suis aperçue du désastre, et mes trois dernières lectures avaient déjà pour but de désengorger ma PAL. Le souci, c’est que je suis une acheteuse compulsive de livres, mais que ma vitesse de lecture (et surtout le temps que je peux y consacrer !) a considérablement chuté depuis mon accouchement. Et puis, parfois, je suis juste trop crevée pour ouvrir un bouquin, la vie est moche.

PAL1 Challenge de l'été 2015

J’ai donc dénombré 50 livres, plus les quelques ouvrages de ma liseuse, que j’ai classés en différentes catégories. Certains sont en cours de lecture, parce que je suis passée à autre chose, parce que je lis beaucoup d’ouvrages en même temps, parce qu’ils sont trop gros/encombrants/fragiles pour les lire ailleurs qu’au lit (ni dans le métro, ni à proximité de la Crevette), ou parce qu’ils sont chiants (non, 15 ans après le bac, je n’aime toujours pas Victor Hugo).

Romans
Collectif, Romans terrifiants (anthologie du roman gothique anglais)
Michèle Barrière, Meurtres au Potager du Roy
Olivier Barde-Capuçon, Casanova et la femme sans visage
Alessandro Baricco, Soie (version illustrée, en cours)
Arthur Conan Doyle, L’interprète grec et autres aventures de Sherlock Holmes
Kenneth Cook, Le blues du troglodyte
Julio Cortazar, Marelle
Fanny Deschamps, La bougainvillée, tome 1, Le jardin du Roi (en cours)
Silène Edgar, Adèle et les noces de la Reine Margot
George Eliot, The mill on the Floss (en cours)
Victoria Hislop, Le fil des souvenirs
Victor Hugo, Les Misérables, tome 1 (en cours)
Kevin Kwan, Crazy rich Asians (en cours)
Henry James, Les Bostoniennes
Sarah Pinborough, Charme (en cours)
Sarah Pinborough, Beauté
Carmen et Gervasio Posadas, Aujourd’hui caviar, demain sardines (en cours)
Jean-Christophe Rufin, Le grand Cœur
Care Santos, Désir de chocolat
Hope Tarr, Opération Cendrillon (en cours)
Kim Thuy, Ru
Cindy Van Wilder, Les Outrepasseurs, tome 1, Les héritiers
Delphine de Vigan, Rien ne s’oppose à la nuit
Charles Yu, How to live safely in a science fictional universe

Romances
Jane Ashford, Scandaleuses fiançailles
Mary Balogh, Only a promise (Bon, celui-ci, c’est l’exception, je l’ai commandé il y a dix jours)
Sklaerenn Baron, Le lys pourpre, tome 1, Le contrebandier
Loretta Chase, Sur la soie de ta peau
Emma Foster, Péché exquis, tome 1, Les nuits tentatrices (en cours)
Jennifer Haymore, Confession d’une duchesse rebelle (en cours)
Jennifer Haymore, Confessions d’une femme séduite
Eloisa James, Once upon a tower (en cours)
Sabrina Jeffries, When the rogue returns
Joann Ross, Celui qui m’est revenu (Shelter Bay, tome 1)
Nina Rowan, A study in seduction
Rainbow Rowell, Fangirl
V. K. Sykes, Hardball (Philadelphia Patriots, 2)

Histoire (historiographie et mémoires)
Collectif, Histoire des femmes en Occident, tome II, 16è-18è siècle
Scipion de Castries, Souvenirs maritimes (en cours)
Benjamin Franklin, The autobiography of Benjamin Franklin
Jacques Levron, Les inconnus de Versailles – Les coulisses de la Cour
Jean-Christian Petitfils, Le Régent
Thierry Sarmant, 1715 – La France et le monde
Emily Shore, Journal of Emily Shore
Toussaint-Jean Trefcon, Carnet de campagne du colonel Trefcon, 1793-1815 (fini ce midi)
Michel Vergé-Franceschi, Ninon de Lenclos, libertine du Grand Siècle
Stefan Zweig, Magellan (version illustrée)

Essais
Saint Augustin, La Création du monde et le Temps
Saint Augustin, Les Confessions
Sandra M. Gilbert et Susan Gubar, The Madwoman in the attic – The woman writer and the nineteenth-century literary imagination (en cours)
Charles Melman, Nouvelles études sur l’hystérie
Akira Mizubayashi, Petit éloge de l’errance (en cours)
Jennifer Senier, All joy and no fun – The paradox of modern parenthood

Divers
Collectif, Le goût de Nancy
Saint-John Perse, Amers suivi de Oiseaux

Et vous, il y a quoi dans votre PAL ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dans ma PAL (Juillet 2014)

“Comme tous les psychopathes, je lis plusieurs livres à la fois.”
Jérôme H., professeur d’histoire moderne en CPGE (circa 2001)

Eliott Bay Book Company, Seattle

Eliott Bay Book Company, Seattle

En fait, je dresse le tableau des livres en cours que celui des livres qui me guettent du coin de l’oeil en attendant que je les ouvre. Donc en ce moment, il y a :

How to woo a reluctant lady, Sabrina Jeffries, Pocket Star Books.
Une romance historique, troisième tome de la série Hellions of Halstead Hall, pour laquelle j’ai eu un coup de coeur (sans mauvais jeu de mot). C’est bien écrit, bien documenté, on ne s’ennuie pas une seconde (et après le week-end de folie en Bretagne, c’est exactement ce dont mon cerveau épuisé a besoin !)

Journal, Emily Shore, ULAN Press
Il s’agit d’extraits du journal intime d’Emily Shore, fille de pasteur dans l’Angleterre victorienne, de 11 à 19 ans (âge de sa mort). Offert par Dolores de la Mancha pour mon anniversaire, c’est une lecture que je trouve très divertissante. Un seul (gros) point noir : la taille du livre. Impossible de le glisser dans un sac à main, et ça fait quand même lourd dans la valise.

The King, J. R. Ward, New American Library
Bon, en fait, c’est pour le boulot. J’ai à peine lu le prologue. A titre personnel, j’apprécie beaucoup cette série, mais je sens que ce tome-là va être chiant et frustrant. Du coup, j’arrive pas à m’y mettre. Je dois abattre un peu plus d’un million de signes d’ici décembre. Je vais bien, tout va bien.

Souvenirs maritimes, Scipion de Castries, Mercure de France
A l’origine, je l’ai acheté en guise de source pour mon prochain roman. En fait, cela m’aurait plus servi pour le précédent, mais c’est extrêmement bien écrit et très vivant. Du coup, j’en lis un petit bout de temps à autre.

Les caractères, Jean de La Bruyère, Folio classique
J’ai eu un texte extrait de cet ouvrage à préparer pour le bac français. Malheureusement, je suis tombée sur un truc beaucoup moins drôle. Mais ça m’avait marquée et j’avais envie de le lire en entier (en plus j’aime beaucoup la littérature classique). Accessoirement, comme ce sont des textes très courts (de quelques lignes à quelques pages), c’est le livre idéal pour les toilettes (oui, j’ai des livres exprès pour ce genre d’endroits et je vous zute).

Rendez-vous sur Hellocoton !