Deux semaines… #87

Source
  • Lundi, je rends mes deux trads terminées de haute lutte pendant le confinement. Mardi, je suis au chômage technique, le reste de mon année étant reporté sine die. Oup.
  • Heureusement que le réseau et les copines existent ! J’ai lancé un appel au secours et, moins de 15 jours plus tard, j’ai de quoi occuper mes vacances d’été. Je remercie très chaleureusement Armalite, Karen, Isa, Gasparde, Angela, Emily et Greg qui ont récupéré mon CV ou ont transmis mon contact à qui de droit.
  • On a retiré la tétine au Paprika, qui n’y a plus droit que pour la sieste ou la nuit. Après deux jours à se rouler par terre de frustration, il s’est fait une raison et me confie en souriant tétine et doudous le matin au lever. Moi qui me faisais une montagne de tout ça…
  • Déjeuner avec C., avec qui je parle de mon nouveau projet de synopsis avant une longue balade dans Paris.
  • Et paf, la semelle de ma Repetto qui se détache alors que je suis en train de marcher. Je finis les 300 derniers mètres avec une démarche de flamant rose bourré extrêmement élégante (ou pas).
  • J’étais bien partie dans Margaret Atwood, mais c’est quand même très sombre et ça ne va pas trop avec mon humeur du moment.
  • Les manèges ont rouvert, on va pouvoir acheter la paix sociale occuper les à coup de tickets fluos.
  • Et à 18h30, décaler Gni, la baby-sitter et le resto pour le coup à boire.
  • 34° dehors, au moins 50° dans le train. Si je m’écoutais, je prendrais 5 douches par jour.
  • L’editing final est validé, direction les corrections !
  • D’ailleurs, très logiquement, on décide de boire du champagne et de manger des plats un peu lourds pour fêter nos retrouvailles. (Passons sur la gaufre du dessert.)
  • Journée barbecue et jardin (et crachin), histoire de profiter de la campagne.
  • Mise au point d’un plan machiavélique à base de piscine et de siège auto.
  • J’ai retrouvé le Paprika tout nu et mort de rire en train d’escalader le lit d’un des copains de classe de sa sœur. On n’est pas sortis des ronces.
  • Et au moment où la Crevette aperçoit ma belle-mère, nous cessons d’exister.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Une semaine… #86

Source
  • Première sortie au resto depuis le déconfinement : je retrouve les copines pour un tonkatsu. Et nous sommes… seules en terrasse, vu que le resto ne fait quasiment que de la vente à emporter en ce moment.
  • D’ailleurs, pour un mois de juin, la terrasse est plutôt fraîche et venteuse.
  • J’ai fini mes relectures de traduction, place à l’editing. C’est marrant le nombre d’incohérences qu’il reste là-dedans.
  • Rédiger son autobiographie, fût-ce en deux paragraphes, c’est quand même pas marrant.
  • Encore un resto avec des amis ! J’avais perdu l’habitude de picoler comme ça, le lever est un poil difficile.
  • J’ai reçu mon nouveau maillot de bain : c’est pas avec ça que j’irai à la piscine municipale mais, de loin, et dans la pénombre, je ressemble à une James Bond girl.
  • On a déclaré nos revenus ! C’est toujours aussi stressant avec nos profils qui rentrent pas dans les cases.
  • D’ailleurs, un grand merci à Isa pour les modèles Excel qui vont m’ôter une sacrée épine du pied.
  • Une heure à retourner l’appartement pour chercher le doudou, qui demeure introuvable. Nous le retrouverons à l’heure du coucher des adultes, caché entre deux couettes.
  • Allons faire prendre l’air aux enfants en zone verte : les jardins du château de Maintenon et le jardin médiéval de la ferme de Boisricheux (c’est un peu planqué au milieu des champs mais ça vaut le détour).
  • Alléluia, le manège a rouvert ! En revanche, j’ai toujours pas compris si les jeux étaient accessibles ou si les gens s’étaient juste contentés de pousser les barrières / rubalises.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Une semaine… #85

  • Pour fêter la réouverture du fleuriste, je m’offre un ravissant bouquet de roses “Léonard de Vinci”. Pas très parfumées mais très belles.
  • La folle qui ressort son DVD de Beetlejuice pour vérifier la traduction française d’une des dernières répliques, c’est…?
  • On a reçu la nouvelle chaise haute (en gros, la chaise évolutive Stokke, celle qui fait très mal aux orteils quand on se cogne dedans) pour Junior.
  • En trois jours, j’ai visité trois librairies différentes et dépensé une somme plus que rondelette. Comme dirait une copine, je soutiens l’effort de guerre.
  • D’ailleurs, ça faisait longtemps que je n’avais pas acheté de BD, et j’ai fait mouche !
  • Balade en forêt traditionnelle : le Paprika se roule dans les buissons de ronces (et d’autres trucs pas toujours identifiés). Bizarrement, le lendemain matin, il a des boutons sur la moitié du cou et le bas du visage…
  • Je me fais une atroce crampe au mollet en… retirant une botte en caoutchouc après ladite balade (la balade de tous les dangers, à mon avis).
  • Je dévore une romance historique française en une soirée, qui plus est sur une période qui ne m’inspire pas forcément. Ca faisait longtemps !
  • Pour la fête des mères, la Crevette m’a fait un dessin et un collage dessiné (si, si). Et Monsieur rentre d’une session de boulot avec une belle guzmania dans les bras. (D’après Angéla Morelli, ça s’entretient facilement et ça vit vieux, c’est la plante idéale pour moi.)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Une semaine… #84

Source
  • La Crevette, mercredi, le Paprika jeudi : tout le monde a la nuque dégagée pour l’été (mon portefeuille aussi…).
  • Mademoiselle récupère sa vie sociale : elle passe la journée chez une copine.
  • J’ai bouclé ma deuxième trad du confinement/déconfinement ! Bon, je dois encore tout relire mais j’ai 15 jours pour ce faire, c’est presque royal.
  • Les chaussettes “tigre à dents de sabre” ont été retrouvées, alléluia !
  • Mon éditrice, portée disparue depuis le début du confinement, m’a fait un retour dithyrambique sur mon manuscrit. Du coup je me suis relue, et je dois avouer que c’est pas mal.
  • Nos week-ends se ressemblent : balade, pique-nique, jeux ou sieste pour crever tout ce petit monde.
  • Du coup, on a vu L. et ses enfants, et on a fait escale dans une sablière en pleine forêt. C’est assez surprenant au début, on se croirait presque à la plage.
  • Et on a visité l’arboretum de la Vallée aux Loups, ainsi qu’un bout du parc. A refaire en automne, ce doit être magnifique.
  • Au détour d’une allée, non loin de la maison Chateaubriand, croiser un vieux pote de taverne. Normal.
  • “American Gods” c’est quand même très barré. J’arrive toujours pas à savoir si j’adore ou si je suis dubitative, même si j’ai envie de voir la saison 2.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Une semaine… #83

Source
  • Après son frère qui est retourné chez la nounou la semaine dernière, c’est au tour de la Crevette de reprendre le chemin de l’école. Elle aime y aller en temps normal, mais là elle sort de son lit en sautillant et rentre ravie de sa journée.
  • Deuxième sortie dans Paris – j’ai fait un aller-retour express la semaine dernière pour des courses – je marche entre Montparnasse et Censier : entre le temps radieux, les cafés et restaurants toujours fermés et les boutiques peu fréquentées en ce lundi, j’ai l’impression d’être au mois d’août.
  • Cette traduction est courte, mais j’ai tout donné pour la précédente pendant le confinement, et ma motivation et mon énergie sont un peu aux abonnées absentes. En plus c’est de la romance étudiante, et c’est vraiment pas ce que je préfère.
  • Miracle, après 14 mois, je suis retournée chez le coiffeur (j’avais rendez-vous le… 17 mars). J’ai perdu au moins 15 centimètres de cheveux, je me sens plus légère.
  • Pour changer des multiples écoutes quotidiennes d’Aldebert et François Hajji-Lazaro pendant le confinement, je me réjouis de retrouver une vieille compil’ de Chantal Goya appartenant à Mademoiselle. Après une écoute, Junior est accro, devinez ce qui passe en boucle à la maison ?
  • Ca y est, la Crevette fait du vélo sans les petites roues. Ca fait plusieurs mois qu’on en parle, mais c’est venu d’un coup.
  • Que faire le week-end avec des enfants alors que les parcs sont fermés? Une balade en forêt, bien sûr ! A nous Meudon et Rambouillet (eh oui, c’était un week-end prolongé).
  • Et donc une heure avant de partir, encore en pyjama, je décide d’étrenner le moule Nordic Ware offert par ma sœur la semaine dernière. De l’art d’avoir le sens des priorités.
  • Deux grosses balades de près de 6 kilomètres, pas de sieste : deux soirées tranquilles où les enfants tombent de sommeil avant 20h. On a trouvé la formule !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Chroniques du confinement – Les menus de la semaine #5

Faute de temps et d’inspiration, je reprends cette catégorie (qu’on aurait presque pu relier à un “Cuisinons nos livres”). Cette fois-ci, bien entendu, nous sommes quatre à tous les repas, même si les enfants mangent avant nous le soir.
Depuis cette semaine, nous subissons comme tout le monde la fermeture des marchés (notre marché étant couvert, nous avions eu 10 jours de répit), mais les commerçants ont mis en place un système de livraison qui nous évitera la viande sous vide et les légumes fatigués.

Source

Dimanche midi : rôti de poulet à l’échalote, carottes, navets
Dimanche soir : raviolis ricotta/basilic

Lundi midi : dos de flétan et petits pois
Lundi soir : vert de blettes, riz, lardons

Mardi midi : pavé de saumon, poireaux
Mardi soir : mozzarella di buffala, courgettes sautées à la tomate (= au concentré de tomates) / avec des pâtes pour les adultes

Mercredi midi : frittata à la pancetta et à la mozzarella
Mercredi soir : courge butternut rôtie au four / avec restes du rôti pour les adultes

Jeudi midi : aiguillettes de poulet frit Picard, carottes et pommes de terre au four
Jeudi soir : soupe en brique pour les enfants / velouté d’épluchures d’asperges et fin de la mozzarella pour les adultes

Vendredi midi : poisson pané (du poissonnier), haricots beurre
Vendredi soir : coquillettes (enfants) / tortellini (adultes)

Samedi midi : saucisse de Morteau, lentilles, poireaux
Samedi soir : patate douce rôtie au four

A-côtés : ciabatta (un peu foirée), pains au maïs, cookies matcha-chocolat au lait

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une semaine… #82

Source
  • Bien entendu, j’ai pris mon pass pour Livre Paris une demi-heure avant l’annulation de l’événement. Moi qui n’ai pas acheté de bouquin depuis décembre pour flamber chez Actes Sud, je suis verte.
  • Après avoir aperçu par hasard une vidéo sur Instagram, je décide de nettoyer mes pinceaux de maquillage. J’ai beau ne pas les utiliser souvent, c’était vraiment pas du luxe (beuuuuh).
  • Pour la première fois depuis bientôt un an, je finis une trad avec 10 jours d’avance, alléluia. Trois heures plus tard, l’école m’appelle pour me dire que Mademoiselle est malade.
  • Et paf, otite.
  • Bah c’est pas avec les droits Sofia versés cette année que je vais m’offrir des vacances.
  • Une journée de pseudo-vacances : peinture, jeux de société, mosaïque, cuisine, Fantasia.
  • Il est tout à fait possible que j’aie subrepticement réservé un shooting pour juin.
  • Premier anniversaire d’une longue série pour la Crevette.
  • Finalement, je craque à la librairie de notre ville et j’achète trois livres (raisonnable, le craquage).
  • Super goûter et discussion entre adultes, ça fait du bien.
  • J’ai pu lire une petite demi-heure pendant que les enfants s’occupaient tous seuls à proximité. Quel est donc ce miracle ?
  • Assis dans le canapé autour d’un paquet de chips, je fais une explication très rapide et succincte sur la littérature précieuse à Monsieur.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Une semaine… #81

Source
  • Le trajet nounou – école – bus – tram – patinoire – retour à la maison s’est mieux déroulé que je ne le craignais, mais je ne ferais pas ça tout le temps. Comment ça, je remets ça la semaine prochaine ?
  • Si Mademoiselle n’était pas la seule petite fille déguisée en paon pour Mardi-Gras (merci Oxybul), il devait y avoir une demi-douzaine de Reines des Neiges par classe. Et la jupe courte nous a évité bien des désagréments avec le temps pourri.
  • Une proposition de boulot inattendue et hyper enthousiasmante. Me voilà en train de sautiller toute seule sur ma chaise.
  • Pas de baby-sitter pour la piscine, tant pis. Je suis lessivée – même si nager aurait sans doute fait du bien à mon dos.
  • Ce déjeuner entre copines est le prétexte parfait pour tester cette nouvelle adresse.
  • Le tri des vêtements des enfants, ou la corvée qui ne s’arrête jamais.
  • L’Anglais est rentré, alléluïa !
  • Non, j’ai pas mangé tous les cannelés. J’ai été héroïque.
  • J’ai fini ma trad et je dispose de 15 jours pour relire. J’ai bien fait de paniquer la semaine dernière et de me pousser aux fesses pour bosser.
  • OK, t’es vexée, mais ça fait quand même deux mois que j’ai pas de nouvelles, hein.
  • Entre le coronavirus et la question de la garde des enfants, partirons-nous à Venise en avril ?
  • Ou comment rattraper un ratage culinaire en réussite. Merci OwiOwi !
  • Une proposition plus qu’alléchante pour Pâques (et pour une fois, je ne parle pas de chocolat). Espérons qu’elle soit réalisable !
  • On a les invitations pour la fête d’anniversaire de Mademoiselle, on a de quoi occuper les gamins, on a casé Junior chez sa grand-mère… on n’a plus qu’à se préparer psychologiquement.
  • D’ailleurs la sortie d’anniversaire de Mademoiselle sera-t-elle compatible avec les nouvelles restrictions ? Mystère.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Les menus de la semaine #4

Après une interruption due aux vacances scolaires – quelques jours à vider le frigo et une huitaine chez mes beaux-parents – nous avons repris le rythme des repas à la maison. Avec une variante cette semaine : Monsieur est resté au Portugal jusqu’à mercredi soir pour un reportage, alors que je rentrais samedi pour ne pas rater la reprise des cours.

Source

Dimanche midi : saucisses, carottes
Dimanche soir : tarte à la ricotta (avec jambon pour moi)

Lundi midi : œufs brouillés aux oignons nouveaux, ventrèche, houmous
Lundi soir : coquillettes à la tomate (enfants) / fusili et charcuterie (adulte)

Mardi midi : gratin de ravioles Picard (on ne peut pas faire gastronomique tous les jours)
Mardi soir : gratin de courge / avec de l’houmous et de la charcuterie pour moi (il restait très peu de gratin)

Mercredi midi : déjeuner au resto avec une copine
Mercredi soir : patates douces et carottes rôties au four / avec de la viande des Grisons pour moi

Jeudi midi : soupe de patate douce au citron vert
Jeudi soir : chou romanesco (enfants) / poulet mariné et riz japonais (adultes)

Vendredi midi :houmous, chou romanesco sauté à la sauce Bulldog, soupe de patate douce, coquillettes (les restes, quoi) pour moi / l’Anglais a mangé dehors
Vendredi soir : fondue de poireaux (enfants) / avec houmous, tzatziki et blinis (adultes)

Samedi midi : poulet rôti, panais

Je n’ai encore aucune idée pour samedi soir ! Je risque d’improviser avec ce que j’ai sous la main…
Comme vous pouvez le constater, il y a pas mal de recettes qui reviennent d’une semaine (ou deux) sur l’autre… la tarte à la ricotta, le gratin de courge / potimarron, les légumes rôtis au four, etc. Comme je m’efforce de rester dans la saisonnalité et, si possible, d’acheter des produits maraîchers cultivés en France, ce n’est pas toujours très original. Vivement le printemps qu’on puisse ajouter des trucs plus rigolos.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les menus de la semaine #3

Encore une semaine sous le signe de la flemme (ça revient souvent). Peu d’innovations, et beaucoup de recours à des trucs zéro cuisine parce que pas le temps / pas envie…
(Au fait, les choux de Bruxelles sont passés comme une lettre à la poste ! A refaire, donc.)

Source

Dimanche midi : carré de porc (du rôtisseur), carottes, châtaignes
Dimanche soir : purée de légumes (enfants) / pizza du Superbowl (adultes)

Lundi midi : sandwiches de la boulangerie
Lundi soir : brocoli (enfants) / grignotage divers (adultes)

Mardi midi : nouilles instantanées (ahem)
Mardi soir : tranches de potiron grillées au four (enfants) / pommes noisette et jambon Serrano (moi – j’ai retrouvé l’Anglais endormi dans le canapé à mon retour de la natation, pas le courage de recouper du potiron !)

Mercredi midi : œufs brouillés, brocoli, tranches de potiron
Mercredi soir : tarte à la ricotta (enfants) / apéro charcutaille et fromage, restes de tarte à la ricotta, salade (adultes)

Jeudi midi : chacun a mangé dehors de son côté
Jeudi soir : coquillettes aux légumes Picard (enfants) / restes divers (adultes)

Vendredi midi : j’ai mangé dehors, l’Anglais a mangé des huîtres
Vendredi soir : riz aux poireaux (avec poulet mariné pour les adultes)

Je n’indique pas samedi : la Crevette et moi serons absente ce midi, et je n’ai pas la moindre idée de ce que nous allons manger au dîner.

Rendez-vous sur Hellocoton !