Une semaine… #59 #60

  • Après la diffusion du dernier épisode de GoT, l’Anglais me fait part de sa théorie sur la fin des romans, théorie que je trouve particulièrement bien vue.
  • L’école nous fait un mot pour prévenir qu’ils ne font pas de cadeau fête des mères/pères (comme l’an dernier). Sur le groupe Facebook des parents d’élèves, une mère part dans un discours homophobe voilé, vite recadré (avec humour) un l’administratrice du groupe.
  • Oh, l’Agessa nous a remboursé les cotisations comme annoncé en… janvier dernier. Mieux vaut tard que jamais.
  • Je retente les biscuits à la rose d’après la recette de Fortnum. Avec l’eau de rose recommandée par ma tante, le résultat est bluffant.
  • Pour la fête des mères je n’ai donc pas eu de cadeau fait main à l’école, mais un dessin et plein de fleurs cueillies à Viltain.
  • L & P viennent passer l’après-midi avec nous à la fête foraine, les filles sont déchaînées.
  • On n’aura pas de trop des deux bouteilles de l’apéro pour digérer le résultat des européennes.
  • Concert de Sting en famille. Si la première partie est parfaitement oubliable, force est de constater que la guêpe n’a rien perdu de son piquant : ça envoie, vocalement comme musicalement, c’est carré, ça fait karaoké géant, c’était parfait.
  • Grand moment de rigolade quand, cherchant à vérifier le sens du mot anglais “bite plate” (faux-palais), je fais une recherche Google.  Oups.
  • Les ponts de mai, ça commence à être lourd, surtout quand j’ai du boulot sur le feu.
  • Le meilleur investissement du week-end ? 1h15 de piscine pour 3h de sieste.
  • La cueillette ouvre à 9h, à 9h15 les champs de fraises sont déjà pleins.
  • Et la nounou qui m’appelle pour m’informer d’un deuil familial, et que du coup elle pose une semaine de congés sans solde. Alors que je dois boucler ma traduction et que l’Anglais couvre les entraînements de la coupe du monde de foot.
    Saloperie de karma.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Une semaine… #54

  • Grâce à Isa, je me lance dans le #the100daysproject, défi qui consiste à consacrer au moins 5 minutes par jour à un projet créatif.
  • Super soirée au théâtre. Malgré la fatigue, cette sortie nous a fait beaucoup de bien. Et puis le rire, c’est bon pour le moral comme pour la santé.
  • “Le rendez-vous de 19h aura 30 minutes de retard.” On a vu la pédiatre à 19h45, normal.
  • D’ailleurs Junior en a profité pour lui rebooter sa Freebox, comme ça, gratuitement.
  • Un coup de fil très intéressant en lien avec #the100daysproject. Wait and see.
  • Malade ou pas, le gnome est quand même vachement remuant. Et crevant.
  • Après quelques angoisses et pas mal d’organisation, je retrouve Marion pour assister à une répétition de Carmen. Roberto Alagna n’est pas là (damned) mais Anita Rachvelishvili est toujours aussi talentueuse, et emporte le reste du cast. En revanche, cette mise en scène me semble toujours inepte.
  • Mais quel crush pour Lorenzo Viotti (et en quatre langues, en plus) !
  • Samedi, 8h30. Le Paprika s’est extirpé tout seul de sa chaise haute. Il va nous en falloir une avec des sangles, et vite.
  • Réveillée par Junior, maintenue en éveil par mes angoisses, j’attaque ma traduction à 6h45. Ca va être une longue journée.
  • Dimanche matin : il y a une licorne à paillettes dans mon salon.
  • Opération chaise haute d’urgence, la suite : la vendeuse était la mère d’une copine de danse de la Crevette, j’ai récupéré le matos avec le Paprika sur le dos dans le porte-bébé et, bien entendu, il y avait un problème de bus, on a poireauté 25 minutes.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Une semaine… #49

  • L’Anglais est partie en Italie, ce traître, du coup sa mère vient en renfort. Au moins j’ai une acolyte pour récurer la maison.
  • Quatre jours à alterner ménage et boulot. J’ai dû bazarder plusieurs mètres cubes de bordel, et j’ai mal absolument partout. En revanche, j’ai l’impression d’habiter dans un appartement témoin.
  • Un délicieux goûter japonais avec L., à discuter enfants et projets pour les prochains mois.
  • Épuisée, j’annule un dîner avec Shermane et Malena. Me voilà bien punie : je découvre des bestioles dans un des placards de la cuisine et passe une partie de la soirée à tout nettoyer.
  • Je retrouve Emily et Angéla pour notre habituel déjeuner de filles. On est toutes crevées, toutes noyées sous le boulot, et on n’a même pas bu. Tout fout le camp.
  • La Crevette a triomphé de son stage de natation ! Alors qu’en début de semaine c’était un peu laborieux, vendredi elle nous annonce avec fierté qu’elle met la tête sous l’eau et qu’elle a fait du toboggan (impensable dimanche dernier). Ca m’a coûté cher, mais je ne regrette absolument pas.
  • En plus, on a droit au spectacle de cirque (c’était un stage multi-activité), et la demoiselle est capable de monter sur la grosse boule, de faire un tour sur elle-même et de jouer avec des foulards (assurée par la prof, bien sûr).
  • Ce livre musical Osborne sur le cirque reçu ce soir est légèrement défaillant : il se déclenche dès qu’on l’effleure, ça va être rigolo.
  • Deux jours de week-end seule avec les enfants, qui ont bouffé des Chiantos. C’était long.
  • Alors que j’ai détourné la tête environ 2 secondes, je retrouve le Paprika assis sur la table d’appoint réservée aux enfants. Où est le bouton off ?
  • Je suis en retard pour le Creative Winter Challenge d’Isa, mais en même temps, comment vider mon sac avec deux affreux autour de moi ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Une semaine… #43

  • Faire une pré-admission sur le site de l’AP-HP est plus compliqué que de le faire le jour même à l’accueil. Bonjour la simplification administrative.
  • Ca y est, les héros ont décidé de conclure. Je suis pas sortie des ronces (et des scènes de cul).
  • Non, j’ai pas bossé, j’ai passé l’après-midi et la soirée à regarder la super série documentaire “Graines d’étoiles” sur le replay d’Arte. Je suis faible.
  • Comment ça Bryan Hymel renonce encore une fois à assurer le rôle principal ? Heureusement que son remplaçant a l’air tout à fait à la hauteur et que je ne suis pas particulièrement fan d’Hymel à l’origine, mais j’espère qu’il sera beaucoup moins programmé les prochaines fois.
  • Je prends mon rôle de Parisienne au sérieux en faisant découvrir Carl Marletti à des amis venus de Brive. On peut donc faire une comparaison avec les gâteaux de Cyril Lignac (et c’est Carl qui l’emporte).
  • Miracle, ma carte de vœux pour Isa est arrivée (10 jours d’attente quand même). J’ai également reçu celle de Giu.
  • Et si pour se détendre après cette semaine compliquée, j’étrennais ma sublime bougie “La flûte enchantée” (parfum rose et cèdre rouge) ?
  • Et j’ai reçu les très belles aquarelles de Milie, qui vont me permettre d’envoyer les dernières cartes (on y croit).
  • Une cousinade géante pour rencontrer le fils de mon cousin – et des merveilleux à tomber
Rendez-vous sur Hellocoton !

Une semaine… #35

  • J’ai fait ma fille écolo, j’ai créé une soupe en recyclant les éléments, je suis fière.
  • On a fini “Ad Vitam”… et je crois que j’ai pas compris la fin. Soit c’était trop philosophique, soit c’était trop gratuit, mais y’a un truc qui m’échappe.
  • Presque toute une journée en compagnie de Shermane. On a donc : mangé, acheté du thé, mangé, bu du thé. Tout est normal.
  • Trouver le livre pour ma swapée de Noël s’annonce un poil compliqué : “J’aime beaucoup de styles, mais avant tout que la lecture soit distrayante […] n’importe quel livre qui creuse la psychologie des personnages.” Je tenterais bien une romance, mais si je tombe sur quelqu’un de réfractaire au genre, c’est la merde.
  • J’ai découvert le Beluga XL, et ça me met en joie (cherchez pas).
  • “On a à peine plus d’une heure pour déjeuner.” “T’inquiète, ça suffira pour faire nos langues de pute.”
  • 42€ de frais de port pour deux paquets de cartes de vœux et un rouleau de papier cadeau ? Merci, mais non merci.
  • La Crevette a les cheveux courts, et on a coupé les cheveux de bébé du Paprika. Ca leur va bien, mais l’Anglais et moi avons un peu de mal à nous adapter.
  • La première raclette de l’année. J’ai toujours une préférence marquée pour l’ail des ours, mais la viande des Grisons et la truffe sont également délicieuses.
  • Puisque Bordelator le Paprika marche et attrape tout ce qui passe à sa portée, le sapin de cette année ne sera orné que de trucs incassables. Mais on va en faire un autre, tout petit, en hauteur, avec des décos très chères en verre. Et on a choisi d’accrocher des oiseaux pailletés.
  • Cette recette italienne de ragoût de sanglier à la tomate est une tuerie. Je crois que c’est la meilleure que j’ai testée.
  • A la cinquième tentative, Junior réussit enfin à se faire vomir en ingurgitant de la pâte à sel. Ca m’apprendra à faire des activités manuelles, tiens.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Une semaine… #31

  • Comment faire mieux qu’un début de semaine avec un enfant malade ? Avec deux enfants malades, bien entendu !
  • Coca Light et nouilles instantanées, le petit déjeuner des champions.
  • Et au milieu de la deuxième heure d’insomnie, avoir une idée géniale de futur best-seller (que même France Télévisions en fera une adaptation).
  • Et deux heures de réunion en prime. Dont une bonne heure inutile. Moi qui fondais de grands espoirs depuis la précédente réunion, modèle d’efficacité et de ponctualité.
  • Violetta et Alfredo, c’est toujours aussi mignon et agréable. Il faut vraiment que j’écrive un article à leur sujet.
  • Voilà deux ans que je veux tester le bobun du jeudi midi au bistro au bas de chez moi. J’aurais dû le faire plus tôt, il est délicieux.
  • C’est pas tout ça, mais j’ai toujours pas commencé à réfléchir aux bagages (moi, pratiquer la stratégie de l’évitement ? allons donc).
  • Séance shopping avec Angéla, qui se révèle extrêmement précieuse : outre qu’elle me force à tout essayer, elle est hyper enthousiaste à chaque nouvelle tenue “réussie”. Le bilan est plus que positif, ma garde-robe est bien renouvelée et je n’ai quasiment pas déprimé.
  • Il y a une collection Morris & Co. chez H&M ! En revanche la sublime jupe noire dénichée dans un coin de l’étage et qui crie mon nom n’est plus disponible dans ma taille, et introuvable sur le site, le monde est trop injuste.
  • En sus un déjeuner avec Emily, à raconter plein de bêtises et à me faire gentiment engueuler parce que je stresse trop.
  • Ordonnance du Dr Momo : bain, tisane et dodo. Comme je suis une fille obéissante, j’ajoute un produit de bain japonais rose au cerisier et une lecture distrayante.
  • Journée à thème Réforme : bénédiction nuptiale au temple, puis représentation des “Huguenots” (avec Clara dedans) à Bastille.
  • Un rapide coup à boire à cinq tassés à une table à côté de l’opéra. Comme toujours c’est trop court, mais il est tard, et certains ont école demain.
  • On est enregistrés, les bagages sont presque faits, y’a plus qu’à. Allez, je vous ai préparé un peu de lecture pour les prochains jours.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Une semaine… #27

  • Prendre rendez-vous avec un médecin commence à être compliqué : première disponibilité de l’ophtalmo pour Monsieur, fin décembre, première disponibilité de la gynéco, courant janvier (mais finalement ce sera fin décembre parce que c’est pressé), premier créneau libre à l’hôpital pour la visite de contrôle de la Crevette, mi-février.
  • En arrivant au déjeuner, Angéla prononce cette phrase historique : “Pas d’alcool, je fais une détox”.
  • Et la chanteuse du métro qui après avoir chanté du Bourvil, se met à  beugler sur “Libérée, délivrée” avec un vibrato pourri. Pourquoi tant de haine ?
  • On a pris les billets et le logement pour le Canada. On est pauvres.
  • Pour notre anniversaire de rencontre, l’Anglais nous a acheté un junmai daiginjô (saké de très bonne qualité) et un shôchu (alcool distillé) au sésame grillé. A la vôtre !
  • Et puis il a aussi fait les courses au supermarché asiatique. On va pas manquer de nouilles, c’est évident.
  • Je ne sais pas si cette comparaison entre les seins de l’héroïne et des pêches mouillées par la pluie est très heureuse… En tout cas, elle n’ai rien d’érotique.
  • Vers la fin de la réunion parents-profs, la maîtresse nous informe qu’elle fera un cycle sur le moyen-âge qui se conclura à Provins. D’un côté c’est cool, de l’autre je redoute les poncifs à la noix. Suspense.
  • Alors qu’on reçoit Gni et L. (pas celle-là, l’autre) pour l’apéro, Florine puis V. arrivent avec… une semaine d’avance. On a trouvé encore plus crevés que nous, dis donc.
  • Tiens, l’administration a encore décidé de me faire ch***. Et n’a rien compris à ma situation, comme d’hab.
  • Qu’on m’explique comment je m’écroule à 22h30 alors que la journée n’a pas été particulièrement fatigante et qu’on n’a qu’un seul gamin ce week-end.
  • Je tente la recette des crinkle cookies de Caro from Woodland. C’est une tuerie (et ça cale).
  • J’appréhende un peu le séjour à Toronto, mais j’ai quand même ressorti mon Lonely Planet avec un frisson d’impatience. Comme quoi les voyages me font toujours de l’effet.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Une semaine… #21

  • Je vais le payer cher en temps de travail, mais ce déjeuner avec Angéla et Emily était salvateur. Oui, même s’il fait 35° et que je me régale de pommes de terre caramélisées au pied de cochon.
  • Et j’en profite pour perdre ma Carte Orange, merveilleux.
  • C’est ballot, les voisins du dessus ont décidé d’abattre les cloisons cette semaine. Dommage, la plus importante est située au-dessus de mon bureau. En revanche, ils ont été réglo, ils ont arrêté à 18h dernier délai chaque soir pour me permettre de rentrer dans le calme avec les enfants.
  • Deux jours plus tard, les mêmes voisins ont dû avoir un aperçu plutôt coloré de mes goûts musicaux.
  • Bitcher, c’est mal. Avec trois personnes différentes, c’est pire. Mais j’avoue, ça soulage. On recommence quand ?
  • Je me suis lâchée chez Accessorize, et Mademoiselle est ravie : diadème rose à strass, barrettes multicolores ou à paillettes… Ca brille !
  • Grâce à César, j’ai enfin l’occasion de regarder Captain EO sur YouTube. Oui, je suis une grande fan de Michael devant l’Eternel, et je regretterai toute ma vie de ne pas l’avoir vu en live. Non, je n’avais jamais pensé à fouiller le net, je suis un cas désespéré.
  • Mardi, je survis grâce à une intraveineuse de thé glacé ; jeudi, je me fais un chocolat chaud.
  • C’est la semaine des photos ressorties des dossiers, notamment une série avec Marion Olharan. Et même une où j’avais encore de l’acné.
  • Réservation de billet de train pour l’Anglais sur le site des chemins de fer ukrainiens : un grand moment (en vrai, ça va, le site est en anglais, j’ai surtout galéré avec la vérification du paiement).
  • Incroyable mais vrai, je réussis à boucler ma trad du moment et à me laisser une (petite) semaine de relecture.
  • J’ai fait un gâteau en forme de tête de pirate, avec des pièces d’or en chocolat. Mais animer un atelier “peinture au chocolat sur gâteau” en donnant la becquée au petit dernier, c’est sport (et salissant).
  • Pourquoi y’a jamais deux gamins qui font la sieste en même temps ?
  • Toute la semaine j’ai reporté le passage d’aspirateur en me disant que je refourguerais la corvée à Monsieur à son retour. Et forcément, samedi à 15h30, devant l’état du salon et l’arrivée imminente de L et ses enfants, j’ai craqué.
  • J’interviens à l’ultime seconde avant que le Paprika s’envoie ma canette de Coca (ouverte) dans la figure, voire dans le gosier. Cet enfant prend beaucoup trop d’assurance, c’est moi qui vous le dis.
  • Sortir au square à deux adultes, c’est quand même beaucoup moins chiant. Et l’avantage en ce moment, c’est qu’il n’y a pas trop de monde donc que les gamines peuvent faire les jeux qu’elles veulent.
  • Plus de 2kg de tomates, trois variétés différentes, cette sauce a intérêt à tout déchirer.
  • Dimanche soir, je télécharge le sixième (et dernier paru) tome de la série Colorado High Country de Pamela Clare débutée il y a deux semaines. Vous avez dit “addictif” ?
  • L’Anglais a bien atterri, victoire !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Une semaine… #20

  • Ah, le bonheur de déposer les enfants chez la nounou… et si je fêtais ça en bossant d’arrache-pied ?
  • J’aurais dû m’en douter, mais après deux ans et demi à traîner des pieds, j’ai acheté le premier roman de la série Colorado High Country de Pamela Clare, et forcément je suis complètement accro.
  • Et soudain, à 16h, me souvenir que je dois retrouver Ioionette au cinéma à 18h dans Paris. Il n’y a aucun train (souvenez-vous, il y a eu un incendie qui a coupé l’alimentation électrique à Montparnasse), il fait une chaleur à mourir et l’Anglais est au golf. Oups.
  • Lancement du Vintage Summer Challenge, qui sera en grande partie alimenté par des photos d’archives, vu le peu de sorties historiques ces derniers mois (en fait aucune depuis le bal à Budapest il y a un an et demi). Le reste sera shooté par Monsieur, que j’exploite.
  • Alors que je vérifie le statut de mon compte en banque, je découvre que le fisc m’a remboursé une somme assez conséquente. Je suis à deux doigts d’appeler la DGFIP pour être certaine qu’il ne s’agit pas d’une erreur.
  • J’ai reçu ma robe de bal 1830. Et mes escarpins 18ème. Ce fut une semaine assez folle.
  • Réveillée à 5h30 pour dire au revoir à l’Anglais qui part à la bataille en reportage dans une contrée lointaine, je suis bien entendu incapable de me rendormir, et il fait 34° aujourd’hui. Bizarrement, à 21h, la fatigue me tombe dessus d’un coup.
  • Le nombre de visites sur mon blog a explosé, notamment l’article consacré aux punaises de lit. Après une rapide vérification, il s’avère que j’apparais sur la première page des résultats Google quand on tape “J’ai des punaises de lit chez moi”. C’est la gloire.
  • Je zone devant Baby boom, mon péché mignon télévisuel lorsque Monsieur n’est pas là, quand je vis un grand moment “Ligue des officiers d’état-civil” : un couple qui s’apprête à accueillir son troisième garçon cherche le prénom. Après “Djason” et “Djezy” (j’ai un doute sur celui-ci), ils hésitent entre Djames, Djohnny et Djohn. Djommage (pardon).
  • Certes, c’est sympa pour les enfants de faire un atelier pizza, la Crevette est ravie. En revanche, niveau gustatif, je pense qu’on est un cran au-dessus de la pizza Boulet. Mais guère plus.
  • Deux fois le parc en deux jours, avec tour de manège en sus. Héroïque, je suis.
  • J’aurai réussi à ne pas dépasser les 30° dans l’appartement cette semaine, mais ce fut une lutte de tous les instants.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Une semaine… #19

  • Comment bien débuter la semaine ? En se ruant à la pharmacie un lundi matin 8h30 quand le Paprika s’ouvre la lèvre et pisse le sang (plus de peur que de mal).
  • Juste après m’avoir parlé d’un projet photographique sur lequel on plaisante depuis plusieurs années avec Monsieur, ce dernier décide de partir en cours sans son appareil. Forcément, l’occasion de lancer ledit projet s’est présentée à lui à deux reprises en une demi-heure. Je crois que l’univers se fout de sa gueule.
  • Donc pour réactiver la clé digitale, je dois désinstaller l’appli et la réinstaller ? Vraiment ? Merde, ça marche.
  • Miracle, la SNCF/Transilien m’indique que j’ai droit à 50% de remboursement de ma carte orange pour avril-mai. Maintenant, si on pouvait nous rembourser celle de juin… (Ne parlons pas de la panne électrique du week-end)
  • Aujourd’hui, on teste le tataki de chinchard. La prochaine fois, bien penser à demander au poissonnier de lever les filets, parce qu’on est nuls.
  • L’héroïne porte un haut pêche, un pantalon taupe, une veste beige et grise (ahem) et un sac à main gris. C’est moi ou l’auteure est daltonienne ? (D’après le vote du public, elle a surtout mauvais goût)
  • Je n’arrive pas à faire baisser la température sous les 30° dans la chambre des enfants. Ca promet.
  • J’ai récupéré mes nouvelles lunettes ! Et passé une demi-heure à papoter avec l’opticien qui a l’énorme avantage d’avoir un magasin climatisé, lui.
  • J’ai plus fréquenté la bibliothèque du quartier en une semaine qu’au cours des douze derniers mois. Quand on s’emmerde avec un enfant en bas âge, il faut bien s’occuper…
  • La virée chez Ikea un vendredi matin de juillet, soit c’est blindé, soit c’est vide. Non seulement c’est vide, mais en plus ils ont la clim, eux. On peut rester dormir ? Non, vous êtes sûrs ?
  • Oh, une carte postale rafraîchissante d’Elise <3
  • La Crevette est rentrée !
  • “My name is Inigo Montoya. You killed my father. Prepare to die.”
  • Je jette un œil à mes vieilles photos de reconstitution de quand l’Anglais et moi étions jeunes. La vache, on était franchement pas dégueus.
  • Après une semaine “fraises et tomates anciennes à profusion”, c’est une semaine “tomates cerises et framboises”.
Rendez-vous sur Hellocoton !