Chroniques du confinement – Les forces en présence

Alors que, comme de nombreuses familles, nous nous apprêtons à vivre de drôles de semaines (“drôles” façon drôle de guerre), je me suis dit que j’allais essayer de tenir une petite chronique de la vie à la maison à partir de lundi. Je ne garantis rien, ni la régularité, ni l’intérêt du contenu, ni les considérations philosophiques…
Pour débuter, je vous propose un rapide tour d’horizon (en l’état vendredi 13 mars au soir).

Source

La Crevette : 6 ans, en GS de maternelle. Elle est calme, autonome, capable de jouer / travailler seule même si nous restons bien entendu à proximité. La nouvelle de la fermeture de l’école l’a abattue – sans parler de la suppression des cours de danse et de patinage artistique, et probablement le stage de natation. Elle sera avec nous sauf le mercredi, où son assistante maternelle est prête à l’accueillir.

Le Paprika : 2 ans et demi, de l’énergie à revendre, toujours une bêtise d’avance et le sourire canaille pour faire passer la pilule. Pour le moment, l’assistante maternelle accepte de l’accueillir – ils ne sont que deux enfants gardés chez elle – mais la situation est bien entendu susceptible d’évoluer. On croise les doigts pour que ça dure le plus longtemps possible, car il est strictement impossible de travailler quand il est là.

L’Anglais : alias Monsieur, photojournaliste freelance. Les restrictions de ces derniers jours ont sacrément entamé son planning, entre événements professionnels et cours de photographie annulés. Il reste l’actualité, à couvrir avec parcimonie, et la gestion du fonds photographique – un exercice d’équilibriste qui nous demandera des ajustements mais devrait se faire.

Moi : traductrice et correctrice. Pour ce dernier poste, je suis salariée en télétravail, je doute que les nouvelles restrictions changent beaucoup de choses à ma situation. Je dois toutefois pouvoir profiter des 14 jours de congé, il faudra que j’y réfléchisse et que je me renseigne : peut-on prendre les jours en décalé, et pas dès le début des fermetures d’écoles ?
Côté traduction, j’ai des contrats signés qui me tiennent jusqu’en juin, et des projets jusqu’à la fin de l’année. On va croiser les doigts pour que tout fonctionne.

Le chat : spécialiste des siestes dans le lit des enfants, des griffures sur canapé et des miaulements intempestifs à 23h. Une bête charmante, quoi.

Rendez-vous lundi pour le début de nos folles aventures !

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.