Star Wars VIII

Les héros du Réveil de la force rejoignent les figures légendaires de la galaxie dans une aventure épique qui révèle des secrets ancestraux sur la Force et entraîne de surprenantes révélations sur le passé…


Ce n’est pas un secret, ni même un aveu difficile : j’ai toujours été relativement imperméable à l’univers de Star Wars. J’ai sans doute découvert la série trop tard pour m’y intéresser vraiment, et la trilogie des années 2000 ne m’a pas laissé de souvenir impérissable, même si j’étais très fan de l’univers visuel. Une exception notable : je me souviens avoir vu un génial reportage à la télé canadienne sur les effets spéciaux de la trilogie originelle et avoir été fascinée.

Néanmoins, comme toujours, je suis bon public, et la division enflammée entre spectateurs qui ont adoré le film et ceux qui ont trouvé que c’était un massacre m’a donné envie de me faire mon idée.
En fait, je me suis emmerdée. 2h30 de film, c’est long. Surtout quand il se passe à la fois plein de trucs (on passe d’un coin à l’autre de la galaxie en fonction de l’histoire) et rien du tout. Pour être honnête, je ne sais pas qui a fumé quoi pour le scénario, mais il n’y a rien de crédible : l’intégralité des décisions prises par les personnages, bons ou mauvais, est idiote, inutile ou les deux.

Il y a certes quelques aspects intéressants, comme la conclusion sur l’espoir semé dans la galaxie, la dualité du personnage de Kylo Ren (en revanche : pourquoi une scène torse nu ?), la part d’ombre de Luke Skywalker… mais globalement, j’ai trouvé que ces idées n’étaient pour la plupart pas assez exploitées / développées (on ne sait toujours pas pourquoi Luke a une main mécanique). Au final, mon jugement rejoint celui de l’Odieux connard : les licences ne sont rachetées que pour mourir. Pas au sens où j’estime qu’on trahit l’épopée d’origine (je ne suis pas assez fan pour porter un jugement sur ce point), mais juste parce qu’on a droit à un grand spectacle, très beau visuellement, mais sans âme.

Est-ce que j’irai quand même voir l’épisode IX ? Oui, car je suis faible, et que j’ai envie de découvrir ce que ça donne. Mais j’ai désormais la confirmation que ça ne me captivera pas particulièrement.

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 comments

  1. Thot says:

    En fait, Luke a une main mécanique depuis qu’il s’est fait trancher la main lors de son fameux duel “Je suis ton père” de l’épisode V.

  2. Elanorlabelle says:

    Moi aussi j’ai toujours été imperméable à cette franchise. Ou plutôt pour être exacte, ce fut un genre de traumatisme d’enfant: j’ai du voir la première trilogie trop jeune je pense. J’ai vu la seconde trilogie qui m’a laissée plutôt de marbre, hormis la bande-son qui m’avait tapée dans l’oreille à l’époque. Quant à cette nouvelle trilogie… A contre courant de l’avis général, j’ai trouvé le premier épisode très mauvais, long, chiant et sans imagination. A contre courant toujours, je trouve ce second volet plus regardable, même si toujours oubliable: j’ai bien moins pesté à la sortie de la séance – c’est déjà ça (même si j’ai aussi eu envie de donner des baffes, ai trouvé le temps long et ai levé les yeux au ciel)

    nb: Pour la scène torse nu, je pense que c’est pour combler ce fan club énorme de l’acteur (ou comment je me suis retrouver au nouvel an entourée d’hommes et de femmes pour qui cet homme est l’incarnation du sex appeal)(???)(je dois être un ovni)

  3. Kleoinparis says:

    Ah mais j’avais trouvé l’épisode VII chiant, moi aussi, tu n’es pas seule. Je pense que je suis moins bon public cette fois-ci parce qu’on nous refait le coup de la resucée du scénario et que, à mon sens, il n’y a vraiment rien qui tient la route dedans.
    Quant à Adam Driver, il est franchement moche dans Star Wars, et il a une sacrée “gueule” en vrai, mais je le trouve pas dégueu, sans aller jusqu’à me pâmer devant lui. Je dois pas être assez hipster 😀

Leave a Reply