Chroniques du confinement – Souffler un bon coup

Une semaine après Isa, je m’aperçois que je me suis pas mal mis la pression pour tenir cette chronique – j’avoue que j’ai très envie de garder une trace écrite sur le vif de cette période, qui d’une façon ou d’une autre changera nos vies.

Source

Mais il faut me rendre à l’évidence : entre la gestion du Paprika, une partie la continuité pédagogique de la Crevette (l’Anglais en gère l’essentiel, mais je fais les chansons et comptine), l’intendance (ça mange quatre fois par jour ces bêtes-là), le boulot (avec les rames), et le maintien d’un semblant d’activité physique, la charge est déjà très importante. Si raconter notre quotidien est intéressant, celui-ci a pris un rythme de croisière et j’ai vite le sentiment d’être redondante.
Du coup, j’ai décidé de m’autoriser à ne rien publier certains jours si je n’ai pas l’inspiration / le temps / le courage, ou à dévier de ma ligne éditoriale en proposant des billets moins centrés sur le confinement. Je ne m’interdis rien, et je serai toujours là à guetter vos commentaires.

Rendez-vous sur Hellocoton !

One comment

  1. Isabelle says:

    Et nous, on sera toujours là pour te lire avec plaisir. J’aime tes chroniques, j’apprécie que tu n’essaies pas d’embellir ton quotidien ou de positiver à tout prix, tu nous dis les choses comme elles sont, et perso ça me fait du bien. Merci <3

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.