80 recettes ou presque… Mois 1

Lorsque j’ai lancé ce défi, j’avoue que je pensais faire des mises à jour plus fréquentes, et cuisiner davantage. Mais octobre n’a pas été tendre, et en plus j’ai décidé de me rajouter un défi culinaire supplémentaire (préparer des repas en accord avec les épisodes de Starwars que nous avons décidé de revoir…), si bien que je ne fais ce premier point d’étape qu’au bout d’un mois.
J’ai tout de même réussi à “faire” cinq pays : Japon (avec un soboro, plat de viande hachée sur du riz, même si en temps normal ça se fait au poulet et non au boeuf), Argentine (empanadas, très bon et facile, mais chronophage… il me reste de quoi en refaire, d’ailleurs), Italie (une bonne frittata des familles, mais ça aurait pu être une carbonara traditionnelle), Ecosse (un cock-a-leekie, plat de poulet mijoté aux poireaux) et Corée du Sud (le Gilgeori toast, soit une sorte de sandwich au chou et aux carottes sautés avec un oeuf et du ketchup/mayo – étonnant comme peut l’être la nourriture fusion Occident/Asie, mais très réconfortant, à refaire).

Source

Il y a de belles participations, régulières ou occasionnelles. Si jamais je vous ai oublié, ou que je n’ai pas tout taggué, dites-le-moi !

  • Sunalee (et sur Instagram) a beaucoup voyagé, avec un goût prononcé pour les plats colorés et épicés : Seychelles, Hawaii, Japon, Pérou, Zanzibar, Etats-Unis.
  • Nellia est très enthousiaste aussi : Mexique, Italie (Sicile), Belgique, Thaïlande, Iran, Israël. Pas mal de recettes de Yotam Ottolenghi également, dont je n’ai pas su identifier le pays.
  • Pauline : deux participations sucrées pour la France et l’Italie.
  • C.euh & S : mes coorganisateurs se sont lâchés en choisissant le Liban, les Etats-Unis (repas cajun), l’Inde, et la Chine (?).
  • Shermane s’excuse toujours de ses photos, mais au final, elle s’est activée en cuisine : Japon, Thaïlande, Chine (je ne saurais préciser), Royaume-Uni.
  • Un peu gay dans les coings nous a emmenés aux Philippines et en Egypte, et ça avait l’air délicieux.
  • Gaga nous a fait voyager un peu partout : Mexique, Espagne, Chili, Etats-Unis, Italie.
  • Titite craignait de ne pouvoir participer car elle préfère se limiter à des recettes végé/veganes, mais visiblement, elle a su trouver de quoi faire : Israël, Royaume-Uni, et Etats-Unis.

Il n’est pas trop tard pour prendre le train en marche ! Je pensais cuisiner davantage, mais c’est assez chronophage, et quand on passe l’après-midi à cuisiner pour récolter un “bof” de la moitié de la maisonnée, ce n’est pas forcément encourageant. D’ici fin décembre, je vais également avoir un peu de boulot, donc je vais sans doute me calmer sur les défis culinaires une fois qu’on aura bouclé Starwars.
Enfin, je dis ça… je ne sais pas rester éloignée trop longtemps de mes fourneaux.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un dîner sous le signe du voyage

Hier soir, nous recevions une ancienne collègue de l’Anglais à dîner. Comme toujours quand du monde vient à la maison, cela faisait des semaines que je m’inquiétais de ce que j’allais servir (rien de très élaboré, mais c’est toujours un peu angoissant pour moi). Après avoir envisagé ma super recette de poulet mariné à la japonaise, la météo estivale m’a un peu poussée à réviser mes plans.
J’ai donc décidé de choisir des plats simples à préparer (je rappelle que j’ai une Crevette qui me bouffe une bonne partie de mon énergie), dépaysants et rafraîchissants. Au programme : Italie, Japon et Grande-Bretagne.

Entrée : salade de tomates cerises à la mozzarelle. Rien de bien innovant, mais avec des produits achetés au marché le matin même.

Plat : des zaru-sômen, ou nouilles fines de blé froides. Celles-ci sont colorées de cinq teintes différentes, nous les avons rapportées de Shikoku en septembre dernier (c’est comme les pâtes, ça se conserve très longtemps). J’adore faire ce genre de plat (nouilles froides de sarrasin, de blé…) en été : c’est très rafraîchissant et exotique (et ça ne demande vraiment pas de cuisine !).

Avant cuisson

Avant cuisson

Après cuisson ! Y'en a pour 5.

Après cuisson ! Y’en a pour 5.

A chaque couleur correspond un goût.
Blanc : nature (nouilles de blé)
Marron : soba (sarrasin, comme dans les galettes)
Vert : macha (thé vert)
Jaune : oeuf
Rose : umeboshi (prune saumurée). Normalement, j’ai horreur de ça (c’est un des seuls aliments qui puissent me faire vomir en cuisine japonaise), mais là c’est passé tout seul.

Dessert : Eton mess. Cela faisait des années que je voulais essayer et je me suis lancée pour la première fois la semaine dernière. Concrètement il s’agit d’un dessert froid composé de fruits rouges (ici des fraises et des framboises), de meringue et de crème fouettée (avantageusement – hem – remplacée par de la chantilly). Là aussi, très peu de préparation (le plus long c’est de laver/équeuter/découper les fraises), effet garanti.

IMG_0451IMG_0452





Rendez-vous sur Hellocoton !