La paperasse par la face nord

vogon

Je ne sais pas vous, mais en ce qui me concerne, la paperasse est un puits sans fond. Dès que j’ai l’impression d’avoir tout rangé / trié / archivé / jeté comme il fallait, la visite du facteur m’en rajoute une couche qui finit par s’entasser sur un coin de mon bureau ou une étagère de la chambre.
Alors certes, c’est un mal moderne, lié à une époque qui cherche à garder trace de tout – les fiches de salaire, les relevés de comptes, les déclarations de revenus… – mais force est constater qu’il y a du bon à s’en occuper. C’est pourquoi j’ai décidé de remédier à mon souci de paperasse en souffrance en me fixant des objectifs (on y croit).

  • Trier les huit derniers mois de fiches de paie / factures / relevés bancaires.
  • Renvoyer l’inscription pour le bal du mois de juin, de préférence avant qu’il n’y ait plus de place.
  • M’occuper ENFIN de cette fichue affiliation à la Sofia.
  • Remplir le dossier pour l’allocation “garde d’enfants 92” qu’on aurait dû renvoyer il y a un an (oui, je sais, chut).
  • Répondre à la déclaration de patrimoine envoyée par mon banquier (le truc particulièrement pénible).
  • Faire les démarches pour établir une CNI et/ou un passeport à la Crevette.
  • M’inscrire à la bibliothèque municipale.
  • Me renseigner sérieusement pour obtenir la double nationalité.

Comme vous pouvez le constater, cette liste monte en difficulté (oui, m’inscrire à la bibliothèque risque d’être compliqué parce que ça me gonfle encore plus que le reste). Et vous, c’est quoi vos serpents de mer administratifs ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 comments

  1. Elanorlabelle says:

    L’histoire de la double nationalité, effectivement ce n’est pas toujours simple..(avec fierté) j’ai bouclé ma réinscription à la bibli et celle au train, sans attendre la dernière minute. A faire: trier ma boite à papiers, en renvoyer quelque uns et boucler une compta. Pour un premier mois de l’année, le bilan paperasse est néanmoins satisfaisant.

    Petit bonus absurdité: 4 lettres pour bénéficier du tarif social de l’énergie reçues en janvier (!!!) en sachant que ça ne me sert à rien.

  2. Sunalee says:

    J’ai déjà du mal à m’occuper de ma propre paperasse (je suis heureusement plus ou moins à jour – aussi longtemps que je ne dois pas remplir ma fiche d’impôts) mais je pense que je vais devoir m’occuper d’une partie de la paperasse de mon père…. argh

  3. Marion says:

    J’avoue, j’ai un plaisir suspect à faire ma paperasse et même à aller pinailler pour des questions qui me semblent mal réglées (la terreur du syndic, c’est moi…).
    En fait, je déteste me sentir submergée donc je fais comme au boulot, je prends le taureau par les -multiples- cornes avant de me faire piétiner.

    Mais ce que je déteste ce sont les paperasses de visa…l’ambassade (de quelque pays que ce soit) c’est la maison qui rend fou !

  4. Shermane says:

    Tout ça me fait trembler…
    Je suis assez maniaque avec les papiers et ne fais jamais traîner car ça me pèse sur l’esprit et je préfère encore m’en débarrasser. Mais ça, c’est parce que je ne me suis pas encore frottée à la CAF et pas sérieusement à la Cipav, par exemple…

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.