10 Things I liked this week #98 #99 #100 #101

Soyons fous, je vais essayer de rattraper un mois de bilans d’un coup. Pour la peine, je ferai de mon mieux, mais il se peut 1/ que je sois répétitive et 2/ que ma mémoire me joue des tours. Si ce que je raconte n’est pas clair, n’hésitez pas à me le dire !

img_4303

  • Je bénis cinquante fois ma mère d’avoir proposé de nous emmener, la Crevette et moi, à l’aéroport : le jour de mon départ correspond à un méga incident technique sur ma ligne qui m’aurait grandement compliqué la tâche.
  • Mademoiselle et ma demi-sœur (mais si, suivez, un peu !) s’entendent très bien dès le premier abord. Au bout de quelques heures, elles en sont carrément à se faire des câlins.
  • Les chutes du Niagara, c’est toujours aussi beau et impressionnant.
  • Il fait chaud à Toronto, mais on parvient à échapper à la canicule qui écrase Paris (ironie du sort).
  • La Crevette est invitée à un goûter de fin d’été à l’école de sa tante (moi, j’en profite pour faire une insolation, total glam).
  • Des sushis au comptoir qui resteront dans les annales (non, ils ne sont pas au caribou).
  • Une soirée au stade avec mon père, dans le genre moment ubuesque – mais sympa – je crois qu’on n’a jamais fait mieux.
  • Un dîner très agréable avec des amis de la famille. Certaines personnes ont clairement un fluide particulier avec les enfants, je ne vois que ça.
  • Une matinée avec ma belle-mère et les filles, dans une ambiance détendue et amicale que je n’aurais pas espérée. On en profite pour manger un croissant et explorer une sublime papeterie.

img_4793

  • Il faut avouer que, depuis le lac, la skyline de Toronto est quand même impressionnante et a de l’allure.
  • Passer la matinée au parc d’attractions, c’est avoir la permission de retomber en enfance : carrousel et (mini) grande roue au programme.
  • Un déjeuner en altitude, à admirer le paysage depuis le restaurant tournant de la CN Tower.
  • La visite de la très jolie expo consacrée à Dale Chihuly au ROM.
  • Après une attente interminable à l’enregistrement, l’employé nous octroie trois places côte à côte, ce qui permettra à Mademoiselle de passer le vol allongée à dormir.
  • Retrouver Monsieur, commencer à déballer les divers machins achetés sur place.
  • Le plaisir de déposer la Crevette chez son assistante maternelle (mauvaise mère inside) : après 10 jours en quasi tête-à-tête, on en avait clairement marre toutes les deux !
  • Veillée contée chez Ioionette et SonMari, même si relativement abrégée pour nous – la Crevette n’est pas inusable et souffre un peu du décalage horaire.
  • Une très belle après-midi à l’opéra pour la reprise de la saison, avec un ballet dépaysant.

img_4889

  • Après deux jours de crise d’angoisse, réussir à passer outre le fait que nous faisons face à une infestation de punaises de lit et s’autoriser à respirer un peu.
  • Trouver le temps de lire un génial bouquin.
  • Passer la nuit dans un sublime hôtel à Roscoff pour profiter un peu de la ville – en prime, nous avons droit à un dîner froid délicieux.
  • Emmener Mademoiselle à la plage pour la première fois de sa vie : succès assuré et baignade jusqu’aux épaules (même qu’elle a réclamé “encore”).
  • Découvrir Roscoff, une très jolie ville en bord de mer, et se rendre compte que ça fait bientôt dix ans qu’on n’a pas mis les pieds en Bretagne – exception faite du mariage de Ioionette et SonMari. Se jurer qu’on n’attendra pas dix ans pour remettre ça.
  • Débarquer en Irlande (enfin !) et visiter Cork, qui a des allures de petite ville de province avec un joli marché et une très jolie cathédrale (qui sera un peu notre arlésienne).
  • Laisser Monsieur gérer la Crevette, en fait il fait ça très bien.
  • S’offrir une première Guiness et un premier cidre pour célébrer notre arrivée.
  • Journée de grand vent, lutter tellement pour marcher que mon podomètre m’assure que j’ai gravi 24 étages (c’est bon pour les cuisses).
  • Se perdre sur les petites routes et profiter du paysage somptueux.

img_5312

  • Faire contre mauvaise fortune bon cœur face à la pluie et s’organiser en conséquence (ça a super bien marché).
  • Bénéficier d’une journée de grand soleil et de deux jours d’éclaircies pour nos trois périples les plus longs.
  • Tomber sous le charme de l’Irlande et de ses habitants, malgré l’accent et l’omniprésence de l’église catholique.
  • M’offrir une magnifique écharpe tissée aux couleurs chatoyantes (on ne risque pas de me perdre cet hiver).
  • Acheter des CD de musique locale pour la voiture.
  • Un délicieux dîner en famille au restaurant pour le dernier soir.
  • Rester en admiration devant les ruines de Muckross Abbey.
  • Avoir la grande chance d’observer des biches et un cerf lors de notre petite escapade à Innisfallen.
  • Etre super fiers de la Crevette qui réclame à visiter des églises pour voir les vitraux et qui aura tenu toute la semaine à visiter sans barguigner, voire en s’enthousiasmant vraiment.
  • Ne pas être malade pendant la traversée du retour !

Voilà ! Comme vous pouvez le constater, il y a eu une grosse anicroche en troisième semaine : la découverte de nos indésirables. Après dix jours loin de la maison, la nuit risque d’être moyennement reposante, mais il va falloir se retrousser les manches.

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 comments

  1. Elanorlabelle says:

    Ma soeur vient d’arriver en irlande pour son annee erasmus, je prevois donc tout naturellement de m’y rendre cette annee scolaire. Hâte!
    Bien sur qu’il faut venir en bretagne plus souvent 🙂
    En tout cas tu as l’air d’avoir passé de tres bons moments ces dernieres semaines!

  2. Kleoinparis says:

    Ces dernières semaines ont été très riches, mais crevantes. Le souci majeur, c’est qu’on a des punaises de lit et que c’est une plaie pour s’en débarrasser : il faut tout nettoyer et tout déblayer (notamment le textile et les livres) avant de faire venir la désinsectisation. Joie, souveraine joie.
    J’espère que tu pourras aller en Irlande, je suis convaincue que ça te plaira !

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.