Subtilité, j’écris ton nom…

Brûlures… L’eau brûlante qui pourrait me purifier, laver tous ces regards. Comme je voudrais qu’ils glissent sur moi sans m’atteindre, disparaître même. Au lieu de cela, la colère qui me prend aux tripes et exige son tribut. Colère contre moi-même surtout, qui n’ai pas vu jusqu’où me menait cette situation. Colère de ne pouvoir maîtriser le désir des autres. Entre le non-dit et la franchise absolue, l’étape du milieu se nomme la subtilité. Une étape inconnue semble-t-il. Mais ma colère bien connue se tapit derrière les mots.

4 thoughts on “Subtilité, j’écris ton nom…”

  1. As I told you, don’t blame yourself, there are always things or people you can’t control (unlike me :p)
    And tomorrow’s another brighter day…

    Love you

    XXX

  2. I don’t know about the brighter day thing, but he’s sure right on the “don’t blame yourself” part. You can’t help being beautiful & smart, and there’s not much you can do about it… 😉

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.