La très très grande entreprise

Faute d’aller voir W avec Ei aujourd’hui – on ne lutte pas contre une nuit de roleplay – l’Anglais et moi sommes allés voir le dernier film de Pierre Jolivet. On lui devait déjà Ma petite entreprise, ou le parcours du combattant de Clovis Cornillac pour pouvoir monter son restaurant.

L’histoire commence dans le Sud de la France, quand un grand groupe pétrochimique est condamné à payer des indemnités assez dérisoires à un groupe de plaignants. Ceux-ci se déchirent pour savoir s’ils doivent faire appel ou accepter malgré tout cet argent, et trois d’entre eux décident alors de monter à Paris pour trouver un nouvel élément qui pourrait plaider en leur faveur. C’est ainsi qu’ils se font embaucher, comme agent de sécurité, cuisinier ou femme de ménage, et vont tenter de percer les systèmes de sécurité du groupe…
Au début, on peut craindre d’avoir une énième comédie française sur le thème des petits qui affrontent les grands. Mais en réalité, le ton est juste, les situations drôles sans être loufoques et le scénario n’est pas cousu de fil blanc. On rit franchement de certaines scènes ou répliques, et le propos ne se veut surtout pas moralisateur. Une bonne comédie très agréable.

1 thought on “La très très grande entreprise”

  1. Ouhaaaa là tu fais une cure cinéma.
    Je l’ai pas vu celui là dans les bandes annonces: va falloir qu’on voit si on peut le faire……avec les emplois du temps des prochains jours ca va pas etre facile

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.