Harry Potter et le Prince de sang-mêlé

Oui, je sais, on dirait que je passe ma vie au cinéma, ce qui n’est pas totalement faux en ce moment. L’Anglais et moi avons décidé de profiter du relatif calme du mois d’août pour hanter les salles obscures.

Harry Potter, donc. Le héros entame sa sixième année à Poudlard, et nous suivons donc sa scolarité, ses entraînements de quidditch, mais aussi la présence de plus en plus oppressante des mangemorts et de Voldemort. On suit également beaucoup les élans du coeur des différents héros, chose qui a été reprochée à ce film.

Ce n’est pas le meilleur film de l’année, loin s’en faut, mais il remplit honnêtement son contrat. On appréciera de retrouver l’ambiance de l’école de sorcellerie, la situation de plus en plus critique des “gentils” par rapport aux “méchants”. On ne peut que saluer le casting adulte, qu’il s’agisse des professeurs (aaaah, Alan Rickman) ou des autres sorciers (Helena Bonham Carter en tête). Certes le film s’attard beaucoup sur le côté sentimental de l’histoire, mais l’amour n’est-il pas sensé être au centre de la série ? Qui plus est, si l’on conçoit ce film comme un film pour ados (ce qu’il est, quoi qu’on puisse en dire), il est parfaitement adapté à leurs attentes.

2 thoughts on “Harry Potter et le Prince de sang-mêlé”

  1. C’est vrai qu’il est pas mal (et on sait qu’on y va pas pour se faire mal à la tête) mais j’ai trouvé qu’il manquait un peu d’action… surtout après la scène de début dans Londres on s’attend à tout plein d’action tout partout !!

  2. J’ai bien aimé cet épisode, je craignais d’être horriblement déçue, mais je trouve qu’il y a de bonnes trouvailles. Je dois avouer que j’ai rigolé au moment de la scène du pont, parce que j’ai pensé que, quand même, Magneto avait plus de classe parce qu’il arrivait à faire ça tout seul, quand là, les Mangemorts sont trois…
    De même, lorsque l’on voit les Inferi, je me suis juste dit que Gollum était un sacré chaud lapin, puis je me suis rappelée qu’il est sensé avoir vécu 500 ans dans sa grotte, alors tout s’expliquait… Pauvre madame Gollum!
    Sinon, l’ambiance est plutôt bien rendue,la musique est pas trop mal, je suis heureuse qu’il n’y en ait pas eu des tartines quand Dumby tombe, Alan Rickman est toujours aussi beau! Par contre, je crains que ceux qui n’aient pas lu le livre ne comprennent absolument pas la révélation finale sur l’identité du Prince de Sang-Mêlé, ça tombe un peu comme un cheveu sur la soupe… Genre, il fallait caser cette ligne de dialogue, mais on n’a pas le temps pour les explications… Pourquoi Prince? Pourquoi Sang-mêlé? C’est dommage…
    Sinon, bon divertissement, adaptation honorable parce que ce bouquin-là est difficile à adapter au cinéma je trouve.

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.